Déjà près de 45 millions de virements instantanés

iStock

Quelques mois après son lancement, le paiement instantané semble avoir trouvé son public.

Fin novembre, quelque 44,5 millions de virements de ce type avaient été réalisés et comptaient pour 12% des virements totaux, rapportent jeudi Febelfin, la fédération du secteur bancaire.

Les virements instantanés permettent aux clients des banques participantes de transférer de l’argent 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Cet argent est viré à toute vitesse sur le compte du bénéficiaire – en principe dans les cinq secondes. La Belgique l’a lancé pour le grand public en mars dernier.

Fin novembre, quelque 44,5 millions de virements de ce type avaient été exécutés, pour un montant moyen de 431,53 euros. Et la tendance pourrait être à la hausse puisque depuis, le 4 novembre, un pic a été atteint avec 350.848 virements instantanés sur une journée, rapporte Febelfin.

Comment ça marche?

Plutôt que d’être traités cinq fois par jour entre 7 et 17 heures, les jours ouvrables seulement, par paquet, les virements instantanés sont manipulés séparément, un à un, et ne prennent que quelques secondes à être exécutés.

La plupart des banques belges proposent déjà ce service à leurs clients, Bpost Banque et Beobank le feront dès le 1er décembre, tandis qu’Axa Banque passera le cap en 2020.

Généralement, ce virement instantané vous coûte quelques frais supplémentaires. C’est le cas chez Belfius et chez Crelan. Cette opération est gratuite sur tous les comptes ING, Nagelmakers, Vanbreda et Europabank et sur certains types de comptes chez CBC.

Pour procéder à un virement instantané, renseignez-vous auprès de votre banque.