Déceler la maladie d’Alzheimer avant les premiers symptômes grâce à nos yeux ? Une étude le suggère

La rétine de nos yeux pourrait renfermer des informations jusqu’ici insoupçonnées sur notre état de santé. Un simple test oculaire permettrait en effet de diagnostiquer les premiers stades des maladies liées à la vieillesse, selon des chercheurs de l’Université d’Otago.

Pour certains, les yeux sont le reflet de l’âme. Ils ont également leur propre mode de communication – on peut lire beaucoup de choses dans les yeux d’une personne –, mais ils pourraient également renfermer des indices sur notre état de santé. Pour des chercheurs de l’Université de Leeds, des scans oculaires soumis à une intelligence artificielle permettraient d’identifier les risques de crise cardiaque chez des patients, alors que pour des scientifiques de l’Université d’Otago, les yeux renfermeraient des biomarqueurs de maladies liées à la vieillesse et ces derniers seraient visibles bien avant l’apparition des premiers symptômes.

Indice d’un déclin cognitif

L’amincissement de la rétine – soit le tissu sensible à la lumière qui tapisse le fond de l’œil – à l’âge moyen serait en réalité un indice quant aux performances cognitives d’une personne au début et à l’âge adulte, selon de nouvelles recherches. La chercheuse en santé de l’Université d’Otago, en Nouvelle-Zélande, Ashleigh Barrett-Young, qui a dirigé l’étude, souligne en effet que « les résultats suggèrent que [l’épaisseur de la rétine] pourrait être un indicateur de la santé globale du cerveau ». Un certain nombre d’études vont également dans ce sens; l’amincissement de la rétine précède un déclin cognitif. De plus amples recherches sont nécessaires pour prouver cette corrélation.

Corrélation avec la maladie d’Alzheimer

Des chercheurs de l’Université d’Otago estiment cependant qu’un jour il sera possible de prédire le risque pour une personne de contracter la maladie d’Alzheimer – forme la plus courante de démence – grâce à un simple test oculaire. Mais des investigations approfondies devront être menées pour étayer cette hypothèse. Les facteurs de risque de contracter la maladie d’Alzheimer sont en réalité nombreux et variés.

« À l’avenir, ces résultats pourraient entraîner l’utilisation de [l’intelligence artificielle] pour prendre une tomographie par cohérence optique typique, effectuée chez un optométriste, et la combiner avec d’autres données de santé pour déterminer votre risque probable de développer la maladie d’Alzheimer », estime la chercheuse.

On notera tout de même que dans un grand nombre de cas, cette maladie liée à la vieillesse s’accompagne de déficiences visuelles ce qui contribue à la confusion mentale, à la désorientation et au retrait social.

« Étant donné que nous n’avons pas été en mesure de traiter la maladie d’Alzheimer avancée et que la prévalence mondiale de la maladie augmente, il est vraiment important de pouvoir identifier les personnes au stade préclinique, alors que nous avons encore la possibilité d’intervenir », a déclaré Ashleigh Barrett-Young.

Nos yeux, un indice sur notre santé

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs suggèrent que les yeux peuvent renfermer des indices sur l’état de santé de notre cerveau. Il y a une dizaine d’années, des chercheurs ont en effet découvert des protéines propres à la maladie d’Alzheimer dans la rétine de personnes qui en sont atteintes.

Par ailleurs, plusieurs études ont démontré que les patients souffrant d’Alzheimer présentaient une rétine plus fine et avaient plus de chance de contracter des problèmes oculaires, dont le glaucome et la dégénérescence oculaire.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20