De plus en plus de consommateurs se plaignent d’avoir changé de fournisseur d’énergie… sans l’avoir demandé

Dans notre pays, plusieurs outils peuvent vous aider à trouver un fournisseur d’énergie moins cher. Le changement peut être entièrement organisé pour vous. Et parfois, ça peut mal tourner. Selon HLN.be, de nombreuses plaintes ont été déposées contre Gaele, le courtier de Test Achats. Elle reliait les clients à un autre fournisseur à leur insu.

Au vu des prix élevés de l’énergie, de plus en plus de personnes examinent de près leurs factures énergétiques. En comparant les fournisseurs, vous pouvez rapidement économiser des dizaines d’euros chaque mois. Vous pouvez faire la comparaison vous-même en utilisant des plateformes, telles que Comparateur-Energie.be ou Monenergie.be. Mais vous pouvez aussi faire appel à des courtiers virtuels. Ils recherchent continuellement le fournisseur le moins cher pour votre situation, vous propose le changement et (si vous marquez votre accord) l’effectue pour vous.

Facture de 2 millions d’euros

Mais avec ces outils, les choses peuvent parfois mal tourner. HLN.be rapporte que ces derniers temps, de nombreuses plaintes ont été déposées contre Gaele, la plateforme de Test Achats. Le média flamand relate l’histoire d’une dame qui s’est retrouvée sans le vouloir avec un autre fournisseur. Résultat: elle a reçu une facture de plus de 2 millions d’euros.

Dans une réaction, Gaele indique que la personne en question s’était inscrite sur le site en 2018 et qu’elle avait opté pour un système dit d’opt-out. Cela signifie qu’une proposition est automatiquement acceptée si vous ne répondez pas. Ce système avait déjà été critiqué en 2019.

Quatorze jours pour répondre

« Lorsque nous proposons un contrat, les gens ont quatorze jours pour répondre », a déclaré Luc Demeyere du courtier en énergie Enbro, partenaire de Test Achat pour Gaele, dans une réaction à VTM Nieuws. « Le fonctionnement de tout cela est parfaitement expliqué sur le site ». Il reconnaît que les gens peuvent perdre cela de vue, mais il ajoute que Gaele n’a jamais obligé les gens à s’engager contractuellement pour quelque chose qu’ils ne veulent pas.

Gaele affirme avoir proposé un contrat différent à la personne citée dans le reportage de HLN.be parce qu’elle était cliente de Vlaamse Energieleverancier, un fournisseur d’énergie qui a fait faillite. Ce que la dame nie.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20