Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 10 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Dans quels pays pourront se rendre les Belges cet été ?

Logo Business AM
Business

04/06/2020 | Baptiste Lambert | 5 min de lecture

La plage de Barcelone (Isopix)

S’il s’agit bien sûr d’un processus évolutif, qui dépendra de la situation sanitaire, plusieurs pays ont déjà fait savoir que les Belges étaient persona non grata cet été. Le Conseil national de sécurité a annoncé hier la réouverture des frontières de l’espace Schengen le 15 juin. Mais pour aller où ?

Fruit d’une négociation européenne, il a donc été confirmé ce mercredi que la Belgique rouvrira les frontières le 15 juin aux pays appartenant à l’UE (Royaume-Uni compris) et aux 4 pays de l’espace Schengen: la Suisse, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein. Pour l’heure, aucun accord n’est tombé au niveau européen pour les voyages hors UE.

Reste que chaque pays décide seul de qui il veut ou non accueillir sur son territoire. En ce qui concerne l’UE et l’espace Schengen, plusieurs pays ont déjà mis le holà:

  • Chypre: au même titre que la France ou le Royaume-Uni, la Belgique ne fait pas partie des deux listes établies par les autorités chypriotes qui déterminent quel ressortissant ou non peut débarquer et sous quelles conditions (quarantaine, certificat médical, etc.)
  • La Grèce: la Belgique n’est pas reprise dans la liste des 29 pays dont les ressortissants sont les bienvenus. Même topo pour la Croatie.
  • Le Royaume-Uni: il sera possible de se rendre au Royaume-Uni mais après une quarantaine de 14 jours sur le sol britannique, ce qui annihile de facto tout voyage touristique.
  • Les autres: d’autres pays doivent encore déterminer leur position. On se dirigera soit vers une autorisation, soit vers des conditions de quarantaine, soit vers une interdiction pure et simple.

Autorisé sans restriction

  • Les pays qui rouvrent leurs frontières sans quarantaine: la France le 15 juin, l’Espagne le 22 juin, l’Italie dès le 3 juin. Il en va de même pour les pays limitrophes avec les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Allemagne. Il est d’ailleurs déjà autorisé pour ces trois derniers pays de s’y rendre pour effectuer des achats ou rendre visite à sa famille.

Le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin (MR) a du boulot. Car notre pays, en tête du classement du nombre de morts par habitant, a subi à tort ou à raison un déficit d’image sans précédent.

Le ministre s’exprimait hier dans un grand entretien pour l’émission CQFD sur la RTBF: ‘Tout cela est fort évolutif, évidemment. Notre rôle au niveau de la diplomatie belge c’est aussi d’expliquer que nous n’avons peut-être pas les chiffres aussi négatifs qu’on veut bien le faire penser. C’est vrai qu’on est allé très loin dans la statistique et l’analyse. Peut-être plus que d’autres. Ce qui fait que dans certains cas on a été mis sur une liste noire qui pour le moment fait que nos ressortissants ne peuvent pas voyager dans tel ou tel pays. Je prends des contacts bilatéraux avec tous les ministres des pays où ça pose problème.’

Conseil

Le ministre ajoute: ‘Le conseil que nous donnons est très clair, il faut s’informer avant de réserver et de voyager, de la situation propre à chaque État. Puisque la Belgique ne peut pas décider évidemment depuis ses frontières que tel ou tel pays sera accessible.’

Pour ce faire, il faut vous rendre sur le site du SPF Affaires étrangères, un call center est mis à disposition pour les situations d’urgence. Il est aussi possible de consulter les recommandations par pays, mais le communiqué insiste pour que le voyageur s’informe également via la presse. On n’y manquera pas dès que nous aurons davantage d’informations.

Rappelons toutefois que les autorités du pays encouragent les Belges à voyager dans leur propre pays. Certains pourraient même être surpris !

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks