Covid-19: l’Amérique proche de l’immunité de groupe? Tout pointe dans cette direction…

(Foto: Jason Armond/Los Angeles Times/Shutterstock)

1. Le nombre d’admissions à l’hôpital baisse depuis 32 jours consécutifs

2. Le nombre de cas quotidiens confirmés a également diminué de 152.000 au cours des 32 derniers jours, pour atteindre une moyenne de 93.000 par jour

3. Enfin, le taux de positivité des tests est passé vendredi sous la barre des 6%, une première depuis octobre.

1,5 million de vaccins sont administrés chaque jour et 40 millions d’Américains ont déjà reçu au moins une dose. Cela signifie qu’au cours des deux prochains mois, 60 millions de personnes supplémentaires devraient être vaccinées. D’après les experts médicaux américains, l’immunité de groupe pourrait être atteinte d’ici la fin avril.

4. Les chiffres suivants tendent à montrer que l’immunité de groupe est à portée de main:

– Le Covid-19 est un virus principalement hivernal. Il devrait perdre en force à mesure que les températures augmentent.

– 27 millions d’Américains ont officiellement été infectés par le virus, test à l’appui. Mais comme la majorité des personnes infectées n’a jamais subi de test, ce nombre doit vraisemblablement être multiplié par quatre pour refléter la réalité, soit 80 à 100 millions de personnes.

– Cela signifie donc qu’au moins un quart de la population a déjà été exposé au coronavirus. Ajoutez à cela les personnes qui ont déjà été vaccinées et vous arrivez à environ 35% de la population qui serait déjà immunisée.

Une comparaison peut être établie avec le vaccin contre la polio, pour lequel on a également constaté une baisse du nombre de cas confirmés après que 35% de la population ait été vacciné.

En conclusion, les États-Unis bénéficient d’une combinaison d’immunité naturelle et d’immunité vaccinale, une tendance qui devrait s’accentuer au cours des prochaines semaines.

Seuls de nouveaux variants et le mouvement antivax peuvent encore briser cette tendance.