Le contrat d’énergie fixe devient rare : la révolution silencieuse sur le marché belge de l’énergie

Alors que les factures d’énergie à prix fixe constituaient la grande majorité, dans quelques mois, elles ne seront plus qu’une petite minorité.

Pourquoi est-ce important ?

Dormir sur ses deux oreilles grâce aux tarifs fixes de l'énergie devient progressivement de l’histoire ancienne. La grande majorité des ménages devront faire face à d'éventuelles mauvaises surprises lorsqu'ils recevront leur facture finale annuelle.

Le point de basculement est en vue

  • Le régulateur CREG prévoit que la part des contrats fixes sera légèrement inférieure à 50 % d'ici la fin de l'année.
  • Historiquement, 65 à 70 % des ménages optaient pour des contrats d'énergie fixes. Ils étaient prêts à payer un supplément pour avoir l'esprit tranquille : avec un contrat fixe, vous savez à l'avance quels tarifs vous devrez payer.
  • Mais la crise énergétique de l'année écoulée, comme on le sait, a conduit de plus e
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20