Comment des algorithmes vont permettre de soulager la tâche de travail des jeunes banquiers

FactSet, une multinationale américaine spécialisée dans la gestion de données financières et la création de logiciels, cherche à automatiser davantage les services bancaires d’investissement, alors que la forte activité de fusions et acquisitions (M&A) met la pression sur les banquiers.

Pourquoi est-ce important ?

Les transactions ont explosé en 2021, avec 2 300 milliards de dollars d'opérations de fusion et d'acquisition annoncées dans le monde au cours des six premiers mois de l'année, selon les données de FactSet. Pendant ce temps, les banquiers ont du mal à suivre le rythme et la pression monte pour embaucher davantage de nouvelles recrues. Si l’offre ne suit pas la demande d’emploi, il est fort normal que les recruteurs baissent leurs exigences et revoient les salaires à la hausse en guise d’incitation.

Kristina Karnovsky, directrice des produits de FactSet, a déclaré à Insider:  « Il y a tellement d’activité, et j’ai eu des conversations avec certains clients bancaires qui m’ont dit qu’ils ne pouvaient tout simplement pas embaucher suffisamment de banquiers pour faire face au volume et à la charge de travail ».

Goldman Sachs et JPMorgan font partie des banques à forte capitalisation qui ont récemment promis d’augmenter le salaire de banquiers débutants et de recruter davantage de personnel. Le président et directeur de l’exploitation de Goldman, John Waldron, a déclaré en début de semaine que l’entreprise avait été prise au dépourvu et manquait de ressources après l’augmentation du volume des transactions au second semestre de 2020 et au début de cette année.

FactSet s’engage à développer davantage d’interfaces de programmation d’applications (API) pour connecter les divers outils utilisés par les banquiers d’affaires. Les API sont des éléments de logiciel qui permettent aux applications de communiquer entre elles. Elles sont devenues essentielles pour rationaliser les flux de travail, et, par conséquent, libérer un temps considérable pour privilégier les tâches plus importantes.

Le catalogue de la société compte déjà près de 200 API, couvrant l’analyse, la recherche, la tarification, le traitement des documents, etc. 35 d’entre eux s’appliqueraient spécifiquement au travail de banquier, selon un porte-parole de FactSet.

Quels rôles concrètement peuvent jouer ces API dans les tâches quotidiennes d’un banquier ?

Elles pourraient décrypter l’agenda de réunion d’un banquier, et créer ou préremplir les documents nécessaires, tels que les pitchbooks d’investissements, et ce, de façon automatique et personnalisée. Cette technologie permettrait aussi de libérer du temps dans la gestion de relations avec la clientèle, en fluidifiant les discussions en ligne par le biais de robots de discussion (chatbots en anglais), a déclaré M. Karnovsky. FactSet travaille également sur des algorithmes qui pourront prédire les opportunités financières intéressantes.

« Plutôt que d’embaucher une centaine de banquiers de plus, les banques devraient réfléchir à la manière de libérer le banquier junior de certaines parties du flux de travail qui peuvent maintenant être automatisées grâce à la technologie dont nous disposons », a déclaré M. Karnovsky,

FactSet n’est pas la seule entreprise de Wall Street à se tourner vers l’automatisation pour aider les jeunes banquiers. Goldman Sachs a également investi dans la technologie pour améliorer les flux de travail et éliminer les tâches manuelles et simples. Elle a déployé des algorithmes sophistiqués pour identifier les opportunités de transactions et établir des tableaux comparatifs d’entreprises similaires.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés