Goldman Sachs accorde à ses banquiers débutants une augmentation de salaire de près de 30%

Goldman Sachs est la dernière des grandes banques d’investissement américaines à augmenter les salaires de son personnel junior. Cette mesure répond aux plaintes d’épuisement du personnel nouvellement recruté, qui a été immédiatement déployé sur un grand nombre d’opérations pendant la pandémie.

La banque de Wall Street augmente le salaire de base de son personnel d’entrée – les analystes dans leur première année de travail – à 110.000 dollars, soit une augmentation de près de 30 % par rapport au salaire de départ précédent de 86.000 dollars, rapporte le Wall Street Journal. Les analystes qui en sont à leur deuxième année de travail gagneront eux 125.000 $. Les salaires des associés, un statut supérieur, passeront de 125.000 à 150.000 dollars dès la première année.

La banque prévoit d’informer les banquiers débutants des augmentations des salaires de base dans le courant de la semaine. Ils auront aussi connaissance du nouveau montant de leurs primes annuelles. Ces changements concernent un peu plus de 1.000 employés dans le monde entier.

95 heures de travail par semaine

Les analystes et les associés effectuent une grande partie du travail qui permet aux banques de conclure des transactions et de tirer parti des périodes d’activité intense. Leur statut dépend de l’ancienneté de leur travail à la banque. Les responsabilités varient en fonction de leur division – « banque d’investissement », « marchés des capitaux », « gestion d’actifs », etc. Par exemple, les analystes de la division banque d’investissement peuvent être amenés à évaluer l’impact financier des fusions et acquisitions.

Les plus jeunes employés de Wall Street sortent d’une période très compliquée. De nombreux débutants dans les banques d’investissement ont travaillé pendant des mois durant la pandémie sans rencontrer leurs collègues en personne, et leur première année de travail a été l’une des plus chargées en termes de conclusion d’affaires.

Dans une petite enquête auto-administrée réalisée au début de l’année, les analystes juniors de Goldman ont indiqué qu’ils travaillaient en moyenne 95 heures par semaine et que le stress au travail avait nui à leur santé physique et mentale. En réponse, la banque a déclaré qu’elle embaucherait des banquiers supplémentaires et qu’elle serait plus stricte quant aux limites des heures de travail.

Les salaires les plus élevés

Goldman a pris du retard par rapport aux autres banques en matière d’augmentation des salaires, mais les salaires de départ de la société sont désormais plus élevés que ceux de ses concurrents des grandes banques. JPMorgan, Citigroup et Morgan Stanley avaient augmenté les salaires des banquiers débutants au début de l’été.

Les commissions de banque d’affaires ont été les deuxièmes plus élevées jamais enregistrées chez Goldman Sachs au dernier trimestre. Ce n’est qu’au premier trimestre qu’ils ont été plus élevés, grâce à un nombre record de transactions. La banque a déclaré qu’elle avait réalisé plus d’opérations en cours à la fin du deuxième trimestre que jamais auparavant.

« Le cas échéant, nous nous assurons que nos salaires sont compétitifs », a déclaré David Solomon, PDG de Goldman, lors d’une conversation téléphonique avec des analystes en juillet. « Donc, nous … prospérons en ayant les meilleures personnes ici et en les payant de manière appropriée, surtout lorsque nous sommes performants. Et nous performons. »

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20