Après les États-Unis, l’industrie spatiale privée chinoise commence aussi à décoller discrètement

La société chinoise Landspace pourrait lancer cette semaine sa fusée Zhuque 2, la première fusée commerciale du pays alimentée en méthane et en oxygène liquides.

Pourquoi est-ce important ?

L'industrie spatiale privée commence à avoir une influence croissante ces dernières années. Déjà, la NASA, la plus grande agence spatiale de la planète, utilise les fusées de la société privée SpaceX pour transporter les astronautes vers la station spatiale internationale (ISS). Mais de plus en plus d'acteurs en dehors des États-Unis commencent également à émerger.

L’essentiel : la Zhuque 2 est la plus grande fusée lancée dans l’espace à ce jour par une entreprise privée chinoise.

  • Zhuque 2, ou « Oiseau Vermillon 2 », est capable de placer des charges utiles allant jusqu’à 6 tonnes en orbite terrestre basse, une altitude allant jusqu’à 200 kilomètres. Son nom provient d’un des quatre symboles des constellations chinoises.
  • Selon Landspace, des charges utiles plus petites de 4 tonnes peuvent être transportées jusqu’à une altitude de 500 kilomètres.
  • La fusée devrait être en mesure de concurrencer les fusées Long March 5 du gouvernement chinois. Le Zhuque 2 et la Long March 5 ont tous deux un diamètre de 3,35 mètres.
  • De plus, le Zhuque 2 devrait devenir réutilisable à long terme ; mais ça ne sera pas le cas pour ce premier vol. Des tests de moteurs de fusées réutilisables sont déjà en cours.

De nombreuses entreprises chinoises

Contexte : Le lancement imminent de Landspace montre que les entreprises chinoises ne veulent pas être laissées pour compte.

  • L’industrie privée connaît une forte croissance dans l’Empire du Milieu depuis 2014. En effet, le gouvernement chinois a alors décidé de rendre certaines parties du secteur plus accessibles aux entreprises.
  • Outre Landspace, les sociétés iSpace, OneSpace et Galactic Energy ont également effectué des lancements. Tous ces lancements n’ont pas été couronnés de succès.
  • Un certain nombre d’entreprises sont des spin-offs d’entités chinoises. Il s’agit notamment des sociétés China Rocket, Expace et CAS Space.

La concurrence mondiale

Dans l’ensemble : Landscape n’est pas seulement confronté à des rivaux chinois. Un certain nombre de concurrents occidentaux redoutables, tels que SpaceX, United Launch Alliance (ULA), Blue Origin, Relativity Space et Rocket Lab, l’inciteront sans aucun doute à faire davantage.

  • Landscape est bien placé pour ce faire. C’est l’une des plus grandes entreprises spatiales de Chine. Elle n’a néanmoins effectué deux lancements uniquement au cours de son histoire.
  • Le premier lancement, avec une fusée Zhuque 1 beaucoup plus petite, a échoué. Il s’agit néanmoins d’une étape importante pour l’entreprise. Après tout, c’était la première tentative de mise en orbite d’une fusée privée chinoise.
  • Entre-temps, Galactic Energy et iSpace ont également déjà réussi à envoyer une charge utile dans l’espace.
  • D’autres entreprises chinoises, telles que Deep Blue Aerospace, développent des engins spatiaux réutilisables. Le gouvernement chinois essaie également de plus en plus d’aller dans cette direction.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20