Chaos aérien : après Brussels Airlines, c’est le personnel de Ryanair qui part aussi en grève

Les stewards et hôtesses belges de la compagnie aérienne Ryanair se mettent en grève les 24, 25 et 26 juin, a appris l’agence de presse Belga auprès du syndicat chrétien CNE. En conséquence, les départs d’été depuis les aéroports de Charleroi et de Zaventem débuteront la semaine prochaine avec une grande part d’incertitude.

Ce n’est pas tout à fait simultané avec Brussels Airlines, chez qui une grève a été annoncée du 23 au 25 juin, cela n’empêche que cette grève créera beaucoup d’embarras. Autre différence notable : chez Ryanair, il ne s’agit que du personnel de cabine, alors que chez Brussels Airlines, les pilotes se mettront également en grève.

En tout cas, cela signifie que la semaine prochaine, les principaux aéroports belges devront faire face à un total de quatre jours de grève consécutifs. Le lundi 20 juin, l’aéroport de Bruxelles accueillera également une grève de l’entreprise de sécurité G4S et une journée nationale d’action des syndicats de tous les secteurs.

Un été social chaud

La grève était dans l’air depuis un certain temps chez Ryanair, car deux syndicats espagnols avaient déjà annoncé des actions les mêmes jours. Les syndicats européens tentent de coordonner leurs actions afin de faire davantage pression sur le patron de la compagnie irlandaise, Michael O’Leary. Lui-même considère les actions de grève comme irresponsables et a déjà déclaré qu’il ne répondrait en aucun cas aux demandes des grévistes, qui souhaitent de meilleures conditions de travail.

Les craintes d’un « été social chaud » dans le secteur du transport aérien, qui se remet à peine de deux années de vache maigre dues au coronavirus, se font de plus en plus pressantes depuis un certain temps.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20