Cathie Wood revient par la grande porte : un des meilleurs mois en vue pour son fonds – « merci Elon Musk »

Après deux années de chute libre, le fonds de Cathie Wood remonte la pente, poussé, entre autres, par l’explosion du cours de Tesla en ce début d’année.

Les chiffres : Un bon mois pour l’Ark Innovation (ARKK), le fonds principal de la société d’investissement Ark Invest de Cathie Wood, qui bat le marché d’une longueur.

  • Les parts du fonds partent en flèche depuis le début du mois : +23%, avec le taux de clôture de mardi.
  • C’est, pour l’instant, le troisième meilleur chiffre mensuel de son histoire. Le meilleur étant une hausse de 26% et le deuxième de 24%, rappelle Bloomberg. Ces sprints avaient eu lieu en 2020, année de pandémie où les actions d’entreprises proposant des outils pour tout ce qui est distanciel, composant une partie du fonds, avaient explosé, portant le rendement annuel à 150%.
    • Il reste cinq jours de négociation à l’ARKK pour atteindre un record.
  • Le premier poids du portefeuille, Exact Sciences (technologies pour le traitement du cancer, 9% de l’ARKK), est l’un des grands gagnants : +35,5% depuis le début de l’année. Tesla, en troisième position (8%), fait très fort aussi : +33%. Ces deux actions boxent ainsi dans la même catégorie que le Bitcoin. Le deuxième actif, Zoom, est également dans le vert (4%).
  • Mais l’ARKK n’est pas le seul fonds qui a un rendement positif en ce début d’année. La totalité des huit fonds de la société d’investissement Ark Invest (comme Ark Autonomous Technology & Robotics ou encore le Next Generation Internet) cotés en bourse (ETF) est dans le vert.

Les perspectives économiques s’améliorent et le goût du risque revient

Le contexte : Un démarrage en trombes après une saignée de deux ans.

  • -23% en 2021, -67% en 2022 : les deux dernières années étaient une véritable traversée du désert pour Cathie Wood et son fonds. Des investisseurs qui quittent le navire, de fortes critiques de la part de ses pairs, une chute de 80% de son pic en février 2021… Bref, deux années à oublier.
  • C’est que Cathie Wood parie sur les technologies qu’elle appelle « disruptives », qui deviendront importantes dans les années à venir et ont le potentiel de voir leur valeur exploser. Un pari risqué, que les investisseurs ont préféré éviter en 2022, dans le contexte d’inflation et de hausse des taux d’intérêt.
  • Mais en ce début d’année 2023, la donne a changé. Le marché voit une lueur d’espoir : que l’inflation continue à chuter, que la fin des hausses des taux (et après, leur baisse) soit proche et que la récession puisse encore être évitée. Dans cet environnement, les actifs plus risqués, comme la tech que privilégie Cathie Wood et la crypto, ont le vent en poupe. Surtout après une longue chute douloureuse, les investisseurs peuvent mettre la main sur des bonnes affaires.

Toujours lorgnée par les short sellers

A l’avenir : un rallye, mais jusqu’où ?

  • Certains analystes de grandes banques mettent cependant en garde : d’autres mauvaises nouvelles seraient encore à venir, et ce rallye est « trompeur ». D’autres chutes seraient à prévoir.
  • L’ARKK a toujours été une cible des short sellers, c’est-à-dire des investisseurs qui louent des actions, les vendent en pariant que le cours va baisser pour les racheter et profiter de la marge entre les deux prix (ce qui peut bien sûr se retourner contre eux).
    • C’est toujours vrai aujourd’hui, dans le contexte de hausse du cours après une longue baisse et d’incertitudes persistantes au niveau économique. Près d’une part du fonds sur dix est actuellement prêtée à des short sellers, selon les données d’IHS Markit, cité par Bloomberg.
  • Tous ces investisseurs estiment donc que le cours devrait retomber. Mais personne n’a vraiment de boule de cristal.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20