Canal de Suez: enfin une solution pour les 18.000 conteneurs bloqués sur l’Ever Given ?

Ever Given containers
De Ever Given ligt nog volgeladen met containers in het Suezkanaal – Bron: Isopix

Les exploitants du navire Ever Given étudient la possibilité de transférer 18.000 conteneurs du navire vers d’autres porte-conteneurs. De cette façon, ils pourraient enfin atteindre leur destination car Ever Given lui-même n’est pas autorisé à quitter le canal de Suez en raison d’une procédure légale.

Le porte-conteneurs géant a beau avoir été libéré depuis trois semaines du canal de Suez, il ne peut toujours pas reprendre la mer. L’Egypte réclame d’abord une gigantesque compensation de près de 916 millions de dollars (762 millions d’euros). D’une part, ce montant est destiné à couvrir le coût de l’équipement et des 800 personnes nécessaires pour libérer l’Ever Given, en plus de réparer les dommages causés au canal. En outre, cette enveloppe sert également de compensation pour les 400 navires qui ont dû attendre de chaque côté du canal de Suez.

Options multiples

L’affaire relative à l’indemnisation étant juridiquement dans l’impasse, une solution différente est désormais recherchée pour amener les conteneurs à destination. ‘Les clients demandent quand leurs paquets seront livrés après la saisie du navire. La perspective de déplacer les conteneurs vers d’autres navires et de les livrer à des clients en Europe est maintenant sur la table’, a déclaré une personne impliquée dans l’affaire au Wall Street Journal.

Cependant, cela ne sera pas facile, même si certaines options sont envisagées. ‘Des navires vides peuvent être utilisés pour collecter des conteneurs et certains peuvent être chargés sur d’autres porte-conteneurs qui effectuent la même route vers l’Europe’, a-t-il déclaré.

Port-Saïd

Pour rendre cela possible, l’Ever Given devra peut-être naviguer jusqu’à Port-Saïd, le port égyptien de la mer Méditerranée où se termine le canal de Suez. Shoei Kisen Kaisha, le propriétaire japonais de l’Ever Given, et Evergreen Marine Corp., qui a affrété l’Ever Given, cherchent à savoir si l’ordonnance du tribunal égyptien permet de traiter séparément le navire et la cargaison à bord.

De cette façon, il serait possible d’acheminer les 18.000 conteneurs à leur destination sans payer de compensation. Par ailleurs, le British P&I Club, l’assureur de l’Ever Given, estime que cette réclamation de près de 1 milliard de dollars est ‘largement sans fondement’.

Pour aller plus loin: