Blue Origin perd son procès contre la Nasa et une bataille contre SpaceX

La Cour fédérale des réclamations des États-Unis n’a pas suivi l’entreprise spatiale de Jeff Bezos dans le cadre de son procès contre la Nasa.

Retour sur les faits: en avril dernier, la Nasa attribue à SpaceX un gigantesque contrat exclusif à 2,9 milliards de dollars en vue du retour de l’Homme sur la Lune. Une décision qui a fortement déplu à son concurrent direct, Blue Origin. L’entreprise spatiale de Jeff Bezos a contesté cette décision en justice menant à une bataille juridique de plusieurs mois.

La Nasa devait à l’origine fournir deux contrats pour trois entreprises en course: SpaceX, Blue Origin et Dynetics. Finalement, suite à un rabais du budget de la Nasa par le congrès, il ne restait plus qu’un seul contrat disponible. Blue Origin conteste ce contrat unique, notamment en regard « des principales exigences en termes de sécurité de vol ». La Nasa se défend: quand SpaceX demandait 2,9 milliards, Blue Origin en demandait le double.

Du côté de SpaceX et de la Nasa, le travail va pouvoir reprendre après une interruption le temps du procès. Il est prévu d’utiliser la fusée Starship en vue d’un retour sur la Lune via la mission Artémis.

Bezos vs. Musk

Les deux milliardaires et leurs sociétés spatiales ne se font pas de cadeaux. Ils mènent une guerre ouverte, du tourisme spatial au retour sur la Lune, en passant par un internet globalisé via des constellations de satellites. C’est à celui qui marquera le plus les esprits.

Récemment Jeff Bezos a fait un pas de côté de l’entreprise qui l’a rendu riche: Amazon. Les initiés disent que c’était justement pour se rapprocher des étoiles via son entreprise Blue Origin. Un pas de côté qu’est soupçonné aussi de franchir Elon Musk avec Tesla.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20