Bill Gates prédit la fin de la « phase aigüe » du Covid-19 en 2022

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le fondateur de Microsoft exprime régulièrement son avis sur la situation, que ça soit la pandémie en général ou la vaccination à l’échelle mondiale. Des commentaires qui lui ont d’ailleurs valu de nombreuses critiques, dont des accusations complotistes. Mais cela n’a pas empêché Bill Gates de poursuivre ses prédictions quant à la pandémie de Covid-19.

Sur son blog personnel, l’homme s’est à nouveau laissé aller à de nouvelles prévisions concernant le Covid-19. Selon lui, la « phase aigüe » de la pandémie de coronavirus sera terminée en 2022, et ce, malgré l’apparition du variant Omicron. « Il peut être insensé de faire une autre prédiction, mais je pense que la phase aiguë de la pandémie prendra fin en 2022 », indique-t-il.

Bill Gates admet s’être trompé par le passé, lorsqu’il avait indiqué que la pandémie prendrait fin plus tôt, et ce, parce qu’il n’avait pas anticipé l’apparition du variant Delta ni la résistance de nombreuses personnes à se faire vacciner.

Une réaction vaccinale adéquate

L’ex-PDG de Microsoft reste pourtant persuadé que la fin de la phase critique du coronavirus est pour bientôt. Le fait est que le monde est désormais mieux préparé pour répondre aux différents variants et adapter les vaccins en fonction de leur apparition, indique-t-il.

L’homme souligne combien le nouveau variant – Omicron – est préoccupant, mais il estime que la vitesse à laquelle on l’a détecté, combinée aux développements de vaccins et de médicaments antiviraux permet d’espérer que la pandémie de coronavirus deviendra une maladie endémique au cours des 12 prochains mois, à savoir une maladie qui sévit en permanence au sein d’une population, avec une incidence stable.

« Le monde est mieux préparé à s’attaquer à des variants potentiellement mauvais qu’à tout autre moment de la pandémie jusqu’à présent », a-t-il déclaré. « Nous sommes dans une bien meilleure position pour créer des vaccins mis à jour si cela est nécessaire ».

Bien que les propos de Bill Gates soient particulièrement rassurants, ils n’en restent pas moins un avis émis par un philanthrope et non par un expert de la santé. A l’heure actuelle, les scientifiques cherchent encore à comprendre comment le variant Omicron se comporte, mais aussi si les vaccins inoculés jusqu’à présent sont suffisants. Le variant inquiète en raison de son large éventail de mutations.

Un vaccin annuel contre le covid ?

On notera tout de même que dans son article, Bill Gates indique « Dans quelques années, j’espère que la seule fois où vous aurez vraiment à penser au virus, c’est lorsque vous recevrez votre vaccin conjoint contre le COVID et la grippe chaque automne ». De quoi suggérer que l’humanité devra apprendre à vivre avec le virus, comme pour la grippe, mais que celui-ci ne sera plus aussi inquiétant qu’il l’est aujourd’hui.

Là encore, cela reste encore une opinion à l’heure actuelle.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20