Bentley, réputé pour ses moteurs polluants, propose l’un des plans les plus ambitieux de transition écologique

(Isopix)

Bentley a annoncé que son usine ne fabriquera plus que des voitures électriques d’ici 2030. Au cours des 6 prochaines années, l’entreprise arrêtera toute production de moteurs uniquement thermiques et passera à l’hybride, avant de passer entièrement à l’électrique.

Un passage au 100% électrique en 10 ans n’est pas une première dans le monde automobile. Cadillac avait déjà annoncé une telle transition l’année passée. En outre, certaines firmes ne produisent déjà que de l’électrique, comme Tesla.

Toutefois, Bentley n’est pas une entreprise automobile comme les autres, il s’agit d’une marque de luxe de plus de 100 ans connue pour ses gros moteurs à 12 cylindres, extrêmement polluants. Un tel revirement de stratégie est assez impressionnant.

Mais ce changement devient presque nécessaire au vu de la situation actuelle. Les voitures électriques ont plus que jamais la cote en Europe. En Europe, les immatriculations de voitures électriques ont augmenté de 166% en septembre 2020 par rapport à 2019, alors que la crise a en général fait baisser drastiquement les ventes.

En outre, Bentley s’engage à être une ‘organisation de bout en bout neutre en carbone’ et cela, sans utiliser de compensation carbone. C’est un challenge plus qu’audacieux, puisque la production de batteries électriques demande énormément d’énergie. Mais la firme n’a pas expliqué comment elle allait y arriver.

La situation financière

Financièrement, Bentley est capable de supporter les coûts de ce changement. C’est une entreprise de luxe, qui pratique donc des prix supérieurs à ceux du marché moyen. Les marges financières que se fait l’entreprise lui permettront de supporter le coût plus élevé des batteries, comme l’explique le journal The Guardian.

L’entreprise espère que ce changement lui permettra de devenir ‘résilient financièrement et à l’épreuve de la récession’. Mais en attendant, la firme a dû annoncer une restructuration dans sa main-d’œuvre. 800 employés vont devoir prochainement quitter l’entreprise.

‘Un changement de paradigme’

Après plus de 100 ans d’existence, Bentley semble vouloir réorganiser toute l’entreprise afin de s’adapter aux valeurs éthiques actuelles. La société veut accueillir plus de femmes, de personnes noires, asiatiques et provenant de groupe minoritaire dans l’équipe de direction.

Bentley souhaite aussi réduire sa consommation de plastic au cours des 10 prochaines années afin de ne plus du tout en utiliser dans son usine à partir de 2030.

‘D’ici dix ans, Bentley passera d’une entreprise de voitures de luxe centenaire à un nouveau modèle durable et entièrement éthique pour le luxe’, a déclaré Adrian Hallmark, directeur général de Bentley.