AstraZeneca a caché 29 millions de doses en Italie à destination du Royaume-Uni: l’UE va-t-elle les bloquer ?

AP Photo/Matthias Schrader/Isopix

AstraZeneca n’ayant pas respecté sa partie du contrat, l’UE menace de restreindre les exportations de vaccins à l’extérieur de l’Union. Une arme ultime qui pourrait bien avoir des conséquences immédiates. Un stock de 29 millions de doses a été découvert en Italie, rapporte la presse du pays. Soit l’équivalent de ce qui a été livré pour le moment à l’Europe, qui devait en recevoir normalement trois fois plus.

Ce stock a été découvert suite à la visite de plusieurs inspecteurs italiens à la demande de la « task force » vaccination pilotée par le commissaire européen Thierry Breton. Bruxelles voulait en fait vérifier des déclarations évasives d’AstraZeneca sur la réelle fabrication de vaccins en Europe.

L’usine d’Anagni, en Italie, ne fabrique pas à proprement parler de vaccins, mais les met en bouteille. Stupeur, quand ils ont découvert que 29 millions de vaccins y étaient dissimulés. L’enquête doit encore montrer à qui ce stock est destiné, mais les premiers échos parlent du Royaume-Uni, privilégié, qui doit entamer sa campagne pour administrer ses 2e doses.

Les menaces d’Ursula von der Leyen

S’il s’avère qu’AstraZeneca a volontairement dissimulé ces doses et que le géant pharmaceutique n’assure toujours pas ses livraisons à destination de l’Europe, que va faire la Commission? On sait que la présidente de la Commission Ursula von der Leyen menace de bloquer les vaccins d’AstraZeneca fabriqués aux Pays-Bas. Elle est même soutenue par la France et l’Allemagne.

La Belgique ne veut pas entrer dans ce jeu: quel message donne-t-on aux autres acteurs comme Pfizer qui a pour le moment respecté ses livraisons, ou comme Johnson&Johnson qui pourrait bientôt entrer dans la danse ? Cette méthode dure ne sera-t-elle par contre-productive à long terme ? L’UE n’a plus le droit de se tromper.

Selon AstraZeneca, 16 de ces 29 millions de doses sont à destination de l’Europe.

Pour en savoir plus: