Apple renonce à sa collaboration avec le fabricant Pegatron, soupçonné de violation de droit du travail

Pegatron-Isopix

Apple ne travaillera plus avec le fabricant taïwanais de smartphones Pegatron ou du moins, pas avant qu’un certain nombre de choses ne soient éclaircies. Apple, qui a eu écho de plusieurs plaintes pour violations du droit du travail, a d’ailleurs lancé une enquête.

L’information a été rapportée ce matin par Bloomberg.

Les plaintes concerneraient plus particulièrement des étudiants. ‘Pegatron aurait donné aux étudiants de mauvais contrats et aurait volontairement falsifié des documents dans le but de pouvoir frauder plus facilement. Les étudiants faisaient des heures supplémentaires et devaient travailler de nuit. On leur aurait même demandé d’effectuer des tâches pour lesquelles ils n’avaient pas été engagés’, explique Apple dans une annonce.

2% de perte

Apple enquête actuellement sur ces plaintes et ne collaborera plus avec Pegatron tant que le dossier ne sera pas clôturé. De son côté, Pegatron n’a pas souhaité faire de commentaires. 

L’ annonce a eu un effet retentissant sur les marchés financiers. L’entreprise Pegatron, qui est cotée à la Bourse de Taipei, a perdu plus de 2% de son indice hier vers 13 heures pour clôturer la journée avec une baisse de 2,1 %. Le groupe Apple, lui, a plus de chance. Il reste ‘stable’ pour le moment.

Les deux entreprises travaillaient ensemble depuis environ sept ans.