Alphabet revendique près de la moitié des revenus publicitaires en ligne au monde

(Pixabay)

Alphabet, la société mère de Google et YouTube, a récolté près de la moitié des revenus mondiaux de la publicité en ligne en 2020. C’est ce que dit un rapport du World Advertising Research Center (Warc). Les chercheurs ont constaté qu’Alphabet avait généré environ 120 milliards de dollars de revenus publicitaires en ligne sur ses différentes plateformes. Cela représente une augmentation de 9% par rapport à 2019.

Alphabet représente 48,1% de l’ensemble des budgets publicitaires en ligne alloué dans le monde.

Google Search

’Alphabet a réussi à élargir sa part du marché de la publicité, alors que le secteur traversait une période difficile avec la crise du coronavirus, en 2020’, ont déclaré les chercheurs. ‘Dans l’ensemble, les dépenses mondiales en publicité en ligne ont montré un statu quo l’année dernière. Les dépenses en publicité hors ligne, en revanche, auraient diminué d’environ 19,7%.’

Le rapport révèle que le commerce au détail a été le principal contributeur aux revenus publicitaires en ligne. On retrouve ensuite les nouvelles technologies, les médias et les divertissements.

Les revenus publicitaires du moteur de recherche Google ont atteint plus de 100 milliards de dollars pour la première fois en 2020. Google Search a revendiqué une part de 34,1% sur le marché de la publicité en ligne. Cependant, la plateforme aurait dû signaler une baisse des ventes pour la première fois au cours du deuxième trimestre de cette année.

Les revenus publicitaires de la plateforme vidéo YouTube, en revanche, ont augmenté de 30,5% – la plus forte croissance de son histoire – à 19,8 milliards de dollars. La plateforme a atteint une part de 6,5% dans les budgets mondiaux de la publicité en ligne.

Les autres activités du réseau de Google ont revendiqué quant à eux une part de marché de 7,6%.

Marketing

Une enquête menée auprès de plus d’un millier de spécialistes du marketing a montré que YouTube et le moteur de recherche Google sont les deux plateformes en ligne les plus populaires parmi les annonceurs en 2020. Plus de la moitié des personnes interrogées ont indiqué qu’elles consacreraient un budget plus important à ces deux canaux.

Le rapport présente deux grandes tendances pour 2021 : le streaming et les courtes vidéos. Plus d’un demi-million de chaînes se sont lancées dans les vidéos en direct pour la première fois au cours de l’année écoulée. En outre, les vidéos sur la plateforme YouTube Shorts enregistrent un total de 3,5 milliards de téléspectateurs par jour.

Les vidéos ‘shoppable’ deviendront également un canal commercial important cette année, selon les analystes.