Alexander De Croo est le Premier ministre du gouvernement Vivaldi

Alexander De Croo (Open Vld). – Isopix

Alexander De Croo (Open Vld) sera le Premier ministre du nouveau gouvernement, ont confirmé plusieurs sources au sein de la Vivaldi à Business AM.

La Vivaldi va devenir le gouvernement De Croo I. Ancien vice-premier ministre et ministre des Finances, le co-formateur libéral va donc diriger l’attelage PS, sp.a, Ecolo, Groen, MR, Open vld et CD&V.

C’est la première fois depuis 2007 qu’un libéral flamand prend la tête du gouvernement fédéral. Alexander De Croo prend possession du ‘16’ près de 18 mois après les dernières élections.

Alexander De Croo et Paul Magnette (PS) sont attendus au Palais à 10h pour présenter leur accord final au roi, comme l’a confirmé le socialiste sur Twitter: ‘En route pour remettre notre rapport au Roi et former un gouvernement’.

Le roi Philippe devrait alors décharger les co-formateurs de leur mission et nommer Alexander De Croo Premier ministre.

Une conférence de presse se tiendra à ce mercredi à 14h.

Une carrière politique bien remplie

Malgré ses 44 ans, Alexander De Croo a déjà derrière lui une carrière politique bien remplie.

En 2009, il devient président de l’Open Vld à la surprise générale. Jusque-là l’homme avait surtout été actif en tant que consultant et entrepreneur. Mais la transition se fait assez naturellement pour le fils d’Herman De Croo (Open Vld), lui-même ancien ministre et président de parti.

Il a rapidement imprimé sa marque sur le parti en mettant fin au gouvernement Leterme II, en 2010. À l’époque, le blocage dans le dossier BHV (Bruxelles-Halle-Vilvorde) était total. Une décision qui n’a pas prêté à conséquence pour la popularité d’Alexander De Croo. Au contraire, puisque lors des élections suivantes, il obtient le troisième score le plus élevé en termes de votes de préférence.

Sous le gouvernement Di Rupo, il devient vice-premier ministre et ministre des pensions. Depuis lors, Alexander De Croo est un indispensable du gouvernement fédéral. De 2014 à 2018, il occupe les fonctions de vice-premier et ministre de la Coopération au développement, de l’Agenda numérique, des Télécoms et de la Poste sous Michel I. Et en 2018, il a également pris en charge les Finances.

Casting ministériel

Plus tôt ce mercredi, un accord de fond a été conclu entre les partenaires du futur gouvernement fédéral.

Les négociateurs doivent toutefois encore se mettre d’accord sur le reste du casting ministériel.

Lire aussi: