Air Antwerp n’a pas survécu à la crise: la compagnie aérienne cesse ses activités

(Isopix)

La compagnie aérienne Air Antwerp met fin à ses activités, annonce-t-elle vendredi en fin de journée. La compagnie, connue pour ses connexions entre Anvers et Londres, n’a pas survécu aux conséquences de la crise sanitaire. L’aéroport concerné est à la recherche d’une nouvelle compagnie pour assurer cette liaison.

Air Antwerp n’a presque plus effectué de liaisons entre les deux villes depuis mars 2020 et le début de la crise du coronavirus. Seuls quelques vols vers l’aéroport de London City Airport avaient été opérés à l’automne dernier. Le tourisme reprend petit à petit mais les prévisions pour les voyages d’affaires, coeur de l’activité de la compagnie, ne sont pas positives.

‘Le conseil d’administration d’Air Antwerp a donc décidé d’interrompre complètement les activités opérationnelles de la compagnie régionale et de dissoudre la société’, a fait savoir le porte-parole Yves Panneels dans une déclaration écrite. Les contrats des neuf employés, qui étaient la plupart du temps en chômage temporaire pendant la crise, ont été résiliés.

Air Antwerp avait été fondée en 2019 par les Irlandais de CityJet et la compagnie néerlandaise KLM. Cette dernière était entre-temps devenue l’unique actionnaire. Les premiers vols, assurés par un seul Fokker 50, entre l’aéroport de Deurne et celui de London City avaient été lancés en septembre de la même année. ‘Les six premiers mois se sont très bien déroulés, et jusqu’au début de la période corona, la compagnie aérienne était parfaitement en phase avec le plan d’affaires’, a expliqué Yves  Panneels. 

Réserves insuffisantes

Mais lorsque la crise a éclaté dans toute son intensité en mars 2020, Air Antwerp a également dû cesser de voler. Les vols ont repris en septembre, mais la seconde vague a mis fin aux vols prévus quelques semaines plus tard. Aucune date de redémarrage n’avait non plus été fixée à ce jour.

‘Les réserves financières de la jeune entreprise étaient de toute façon limitées’, confie encore le porte-parole. ‘De gros investissements auraient été nécessaires pour se remettre sur les rails. Cependant, aucun acheteur n’a été trouvé.’ C’est pourquoi il a été décidé de dissoudre la société.

‘Le nombre très limité de réservations actuelles sera remboursé et les contrats avec tous les fournisseurs seront résiliés d’un commun accord’, assure le porte-parole.

L’aéroport d’Anvers cherche un remplaçant

De son côté, l’aéroport d’Anvers va chercher une nouvelle compagnie aérienne pour assurer la liaison entre la ville portuaire et London City Airport, a-t-il réagi après cette annonce, insistant sur l’importance de cette route, en particulier pour les hommes d’affaires. Il ne reste donc désormais plus que TUI Fly comme transporteur à l’aéroport d’Anvers.

Pour aller plus loin:

Lire plus
Marchés