A quoi ressembleront les cryptomonnaies dans 50 ans ?

Il est difficile de prédire ce que l’avenir réserve aux cryptomonnaies. Certains analystes pensent que ce n’est qu’une question de temps avant que la bulle n’éclate, tandis que d’autres sont convaincus que le grand boom est encore à venir. À quoi pouvons-nous nous attendre au cours des prochaines décennies ?

Pourquoi est-ce important ?

Les cryptomonnaies sont en forte hausse. Ces dernières années, de nombreux investisseurs ont inclus les cryptomonnaies dans leur portefeuille d'investissement. Entre-temps, même certaines banques (américaines) offrent à leurs clients la possibilité d'investir dans des cryptomonnaies. Les pièces numériques sont donc suivies de près par les experts, les analystes et les investisseurs.

Les cryptomonnaies ont connu des moments difficiles ces derniers mois. Jusqu’en mai, l’avenir semblait radieux. Plusieurs pièces numériques, dont le Dogecoin (DOGE) et l’Ethereum (ETHER), avaient atteint des records ce mois-là. Depuis lors, les prix de presque toutes les cryptomonnaies ont connu une tendance à la baisse. Par exemple, le prix du bitcoin (BTC) est passé d’un peu moins de 64.000 dollars à 34.000 dollars (au moment de la rédaction de cet article) depuis son sommet en avril.

Alternative aux paiements transfrontaliers

Certains analystes supposent qu’il s’agit d’un creux temporaire et que ce n’est qu’une question de temps avant que les cryptomonnaies ne battent à nouveau des records. D’autres pensent que le fond n’a pas encore été atteint. CNBC a demandé à certains analystes et experts de donner leur avis sur ce à quoi ressemblera la cryptomonnaie dans 50 ans.

Ivory Johnson, fondateur de Delancey Wealth Management, s’attend à ce que les cryptomonnaies perturbent le monde financier traditionnel, car les pièces constituent une alternative parfaite pour ceux qui cherchent à effectuer des paiements transfrontaliers. « Les clients ne devraient pas avoir à s’inquiéter des frais, des retards ou des fluctuations des taux de change », a déclaré M. Johnson dans un commentaire au site US News. « Quant au bitcoin, 50 ans, c’est long et le BTC pourrait soit devenir la monnaie de réserve mondiale, soit le prochain AOL [NDLR : un service de messagerie bien connu aux USA] qui a rendu de nombreuses personnes riches jusqu’à ce qu’il soit remplacé par une meilleure technologie. »

Similitudes entre le dollar et les crypto-monnaies

Frederick Kaufman, auteur de The Money Plot : A History of Currency’s Power to Enchanter, Control, and Manipulate, s’attend à ce que le dollar américain ait plus en commun avec les cryptomonnaies qu’avec l’argent ou l’or à l’avenir.

« Il n’y a aucune raison de douter de la longévité des algorithmes cryptés en tant que référentiel de valeur et moyen d’échange », a-t-il déclaré. « Toute devise est une forme de cryptage. C’est vrai depuis le début, et comme nos vies convergent de plus en plus avec l’univers numérique, l’envie d’investir dans les jetons ne fera qu’augmenter. »

Dan Egan, vice-président de la société de conseil financier Betterment, ne pense pas non plus que les monnaies numériques vont disparaître. « Les cryptomonnaies, comme le BTC, se sont révélées utiles pour les mouvements d’argent et la spéculation, et il est peu probable qu’elles disparaissent », a-t-il ajouté sur CNBC.

Il a toutefois reconnu que certains défis se profilent à l’horizon. « La principale question est de savoir d’où viendra l’énergie pour maintenir le marché des crypto-monnaies en vie. En outre, il ne faut pas oublier que plusieurs États adoptent une position plus dure à l’égard des crypto-monnaies. »

Cryptos et banques centrales

Dans le même temps, certaines banques centrales appellent à la régularisation des cryptomonnaies dans les plus brefs délais. Par exemple, François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a déclaré la semaine dernière que l’Europe devrait faire de la réglementation des crypto-monnaies une priorité. Il craint « une érosion de la souveraineté monétaire des banques centrales » si rien n’est fait. Dans le même temps, de nombreuses banques centrales, dont la Banque centrale européenne, développent leur propre monnaie numérique.

Selon Dragan Boscovic, fondateur d’un laboratoire de recherche sur les blockchains à l’Arizona State University, les cryptomonnaies ont une longue vie devant elles, car les banques centrales explorent dans quelle mesure elles peuvent régulariser ces pièces. « Ils reconnaissent que les monnaies numériques appartiennent à l’économie numérique et qu’à ce titre, elles sont en passe de devenir monnaie courante dans les dix prochaines années », a-t-il déclaré.

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés