A près de 2 mois de la présidentielle, Macron chute lourdement dans les pronostics de victoire: derrière, personne n’en profite

Le 10 avril prochain, soit dans un peu plus de deux mois, les Français se rendront aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. En très peu de temps, il apparaît qu’ils sont de moins en moins à croire en une nouvelle victoire d’Emmanuel Macron.

Selon une étude Ifop pour Paris Match, LCI et Sud Radio, rapportée Le Figaro, seuls 21% des Français pronostiquent une victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle 2022. Une semaine plus tôt, ils étaient 27%. A la mi-janvier, ce chiffre était encore de 35%. Une lourde chute de 6 points en sept jour et de 14 points en trois semaines, donc.

Toute la droite devant toute la gauche

Ce sondage doit-il faire paniquer l’actuel président français, ou du moins l’inquiéter ? A priori, pas trop. Parce que derrière lui, cela reste toujours aussi partagé. Et donc toujours très éloigné.

La deuxième candidate à recueillir le plus de pronostics de victoire finale est Marine Le Pen. Mais elle n’est qu’à 14%. Le seul autre candidat qui dépasse les 10% est Eric Zemmour (11%). Quatrième, Valérie Pécresse n’obtient la faveur que de 10% des sondés.

Tous les candidats de la gauche sont derrière. Jean-Luc Mélenchon obtient 8%, tandis que Christina Taubira et Yannick Jadot sont à 4%. A peine 1% des sondés voient Anne Hidalgo l’emporter.

De nombreux indécis

Enfin, notons que 18% des sondés ont décidé de ne pas se prononcer. Un chiffre très élevé qui illustre bien l’indécision des Français à quasiment deux mois du premier tour. En outre, 9% estiment que c’est un autre candidat que ceux précédemment cités qui deviendra leur nouveau président.

Au niveau des tendances, c’est Eric Zemmour qui fait la plus grosse progression, avec +4 en une semaine. Jean-Luc Mélenchon s’octroie un +2. Dans le sens inverse, outre le -6 d’Emmanuel Macron, on notera le -3 de Valérie Pécresse.

Macron ne doit donc pas trop paniquer, bien qu’il ait tout intérêt à faire stopper l’hémorragie à un moment donné. Au niveau des intentions de vote, il reste toujours confortablement en tête, tant au premier (24 à 25%) qu’au second tour.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20