Tous les regards sont sur Mélenchon : quel poids aura-t-il sur la politique française ?

Le deuxième tour des élections législatives françaises a lieu aujourd’hui. Il faudra voir dans quelle mesure le bloc autour du radical de gauche Jean-Luc Mélenchon sera en mesure de menacer le mouvement autour du président français Emmanuel Macron.

  • Il y a 577 sièges en jeu, un par circonscription. Une majorité absolue à l’Assemblée nécessite donc 289 sièges.
  • Pour ce second tour, le vote par district a été réduit à un duel entre les deux candidats ayant obtenu les meilleurs scores lors du premier tour de la semaine dernière.
  • Deux grands blocs se disputent le leadership politique : Ensemble, l’alliance des partis soutenant le président réélu Emmanuel Macron, et Nupes, l’alliance écologiste de gauche autour du vétéran de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon.
  • Selon les sondages, le bloc Ensemble de Macron, successeur de son premier mouvement La République en Marche, se situerait entre 255 et 295 sièges. La majorité absolue est donc dans les cartons, mais n’est pas une certitude.
  • Selon les sondages, Nupes gagnerait entre 150 et 190 sièges. Dans le cas peu probable où son mouvement obtiendrait 289 sièges, et donc la majorité, la figure de proue Jean-Luc Mélenchon revendiquerait le poste de Premier ministre. Le Premier ministre, actuellement Elisabeth Borne, est officiellement nommé par le président – Macron, donc.

Macron contre la gauche (radicale)

  • Il est remarquable que la bataille électorale pour la présidence se soit encore largement déroulée à droite et ait finalement abouti au duel entre Macron et Marine Le Pen (Rassemblement national, RN en abrégé). La bataille pour le parlement est principalement une confrontation entre le camp Macron et la gauche (radicale).
  • Ce n’est pas totalement inattendu, car Mélenchon est arrivé en force dans les dernières semaines de la campagne présidentielle et est devenu le numéro trois après Macron et Le Pen. Comme les Verts et les socialistes classiques ont obtenu de mauvais résultats, il a pu rallier le camp de la gauche autour de sa figure.
  • Soit dit en passant, RN a obtenu 18,7 % des voix au premier tour, contre environ 25,7 % chacun pour Ensemble et Nupes. Mais ces pourcentages sont d’une importance mineure, car seul le vainqueur de chaque district entre au Parlement.
  • Eric Zemmour, l’ex-publiciste qui a secoué la course à la présidentielle à ses débuts, ne joue aucun rôle significatif dans cette campagne électorale et a été personnellement éliminé dans sa circonscription du Var au premier tour. La droite traditionnelle, Les Républicains, joue également un rôle mineur.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20