2 raisons pour lesquelles l’ethereum pourrait finir par surpasser le bitcoin, selon JP Morgan

L’ethereum a le potentiel pour surpasser le bitcoin, selon JP Morgan. (STRF/STAR MAX/IPx 2021 4/29/21)

Si, en termes de valeur, l’ethereum est encore très loin du bitcoin, certains indicateurs donnent à penser qu’il pourrait bien finir le dépasser. C’est notamment l’avis de JP Morgran, qui a étayé sa position via une note adressée aux investisseurs.

Sur le mois d’avril, le bitcoin est en légère perte de vitesse, avec une baisse de plus de 7% de sa valeur. A l’inverse, l’etherum est en grande forme, avec une hausse de 50%. Actuellement, le bitcoin est à 54.500$, tandis que l’ethereum lorgne les 2.800$, après un record à 2.797 jeudi.

L’écart entre les deux cryptomonnaies reste donc encore très important, mais force est de constater qu’il s’amoindrit. Jusqu’à complétement se résorber à l’avenir, puis voir l’ethereum passer devant ? C’est ce que laisse penser JP Morgan.

D’après la banque, le bitcoin est davantage une crypto-marchandise qu’une monnaie. Il est en concurrence avec l’or en tant que réserve de valeur. L’etherum, par contre, fonctionne davantage comme un moyen d’échange. Il est considéré comme l’épine dorsale de l’économie crypto.

‘Dans la mesure où posséder une part de cette activité potentielle [de l’éther] a plus de valeur, selon la théorie, l’éther devrait surperformer le bitcoin sur le long terme’, affirme la banque.

JP Morgan a donné deux arguments pour expliquer sa position.

  1. ‘Une liquidité plus résiliente

‘Le BTC et l’ETH ont tous deux connu un choc de liquidité comparable au début du mois, qui a déclenché un événement de désendettement comparable de leurs marchés dérivés respectifs dans les jours suivants’, fait remarquer JP Morgan. Avant d’indiquer que l’ethereum s’est remis bien plus rapidement de ce contrecoup.

‘Ce choc de liquidité a pris naissance sur le marché des produits dérivés, entraînant des liquidations assez importantes. L’effet a été sans doute plus important sur les futures sur le bitcoin, où les liquidations de positions longues nettes depuis cet événement totalisent 23% de l’intérêt ouvert ex ante ; cela dit, l’ether n’est pas en reste avec 17% de liquidations de positions longues nettes sur la même période’, indique JPMorgan.

‘Dans ce contexte, la reprise plus spectaculaire de la profondeur du marché de l’éther, qui est plus importante sur certains échanges qu’avant le récent choc de liquidité, est d’autant plus frappante’, souligne la banque.

2. ‘Une demande sous-jacente plus durable

‘Le réseau ethereum est depuis longtemps caractérisé par un rythme de transactions plus élevé sur la blockchain publique que ne l’est le bitcoin, probablement en grande partie en raison de l’activité accrue de la DeFi et d’autres plateformes’, a souligné JPMorgan.

‘En conséquence, une proportion plus élevée de jetons ether se comporte comme si elle était hautement plus liquide que le bitcoin, 11% contre 4% selon certaines estimations au cours du mois dernier. […] Dans un marché où le turnover est nettement plus élevé, il est plausible que la base sous-jacente de l’exposition longue soit moins dépendante de la demande à effet de levier que le BTC, un vent arrière technique mais parfois important pour l’avenir’, a déclaré JPMorgan.

Notons enfin que JP Morgan a également mis en évidence le fait que les investisseurs institutionnels souhaitent diversifier leurs portefeuilles avec notamment de l’Ethereum. Un nouveau signe encourageant pour le futur de la cryptomonnaie.

Sur le même sujet: