Zogo, l’application ludique qui tente de combler le manque de connaissances en finance chez les jeunes

Comprendre la finance n’est pas une chose aisée, surtout pour les plus jeunes générations, qui trouvent cela quelque peu ennuyeux. Une application américaine, nommée Zogo, a décidé de rendre son apprentissage plus ludique. Un peu comme ils apprendraient une nouvelle langue avec DuoLinguo, les jeunes peuvent apprendre la finance avec Zogo.

Zogo se veut ludique et intéressante. L’utilisateur passe par différents chapitres de la finance. Cela peut être l’épargne, l’investissement, les marchés boursiers, l’inflation, les taux hypothécaires, etc. Des points importants pour se lancer dans le monde du travail. Au total, il y a 300 modules qui durent chacun environ deux minutes. C’est donc pratique pour en apprendre un peu chaque jour.

L’apprentissage se fait par des petits quizz et autres jeux de ce style. Il existe aussi des compétitions entre joueurs pour savoir qui maitrise le mieux le sujet. Chaque niveau est récompensé par des points – des ananas virtuels – qu’il est possible d’échanger aux États-Unis contre des cartes-cadeaux dans différents magasins.

Un véritable manque de connaissances

Les études montrent que les jeunes s’y connaissent de moins en moins dans la finance. Une étude de la FINRA Investor Education Foundation montre que le nombre de personnes capables de répondre à des questions sur des points importants des finances (taux d’intérêt, taux hypothécaire, inflation, etc.) a baissé de 42% à 34% entre 2009 et 2018.

La différence de connaissances financières entre les jeunes et les personnes plus âgées est encore plus marquée. En 2018, seuls 17% des 18-34 ans pouvaient répondre à 4 questions financières sur 5. En comparaison, les plus de 55 ans étaient 48% à réussir le test.

Bolun Li a remarqué ce manque de connaissances sur le campus de son université de Duke en Caroline du Nord. Les jeunes autour de lui ‘ne savent pas vraiment comment déclarer leurs impôts’, donne-t-il en exemple. ‘Et ils se sentent presque gênés de demander conseil à leurs amis ou à leur famille, car il semble que tout le monde devrait savoir comment faire.’

Aux États-Unis, cette ignorance peut coûter cher aux jeunes qui doivent prendre un crédit étude, avant même de commencer à travailler. Ils peuvent rapidement faire face aux lourdes conséquences d’un prêt choisi sans en comprendre les termes. Lorsqu’ils commencent à travailler, ils doivent également déjà penser à leur assurance-pension car l’État ne leur en fournit généralement pas.

Tout cela a poussé Bolum Li et ses deux amis, Simon Komlos et Simran Singh à créer Zogo. Aujourd’hui, l’application compte plus de 100.000 utilisateurs, indique Business Insider, contre 13.000 il y a un an.

Apprendre les finances

Zogo est une bonne manière pour commencer une bonne gestion financière. Mais pour Bolum Li, ce n’est pas le rôle d’une application. Si aujourd’hui, si peu de jeunes s’y connaissent, c’est parce que ni l’école ni la sphère familiale ne prend le temps d’expliquer comment faire.

Li pense que des cours de finances pratiques devraient être donnés dès les cours secondaires. En Belgique, lorsqu’on parle avec des jeunes, c’est souvent un sujet qui revient. L’école leur a appris à faire des intégrales et à comprendre des réactions chimiques, mais pas à faire un prêt hypothécaire, une épargne-pension ou encore à remplir une déclaration fiscale.

Pour co-fondateur de Zogo, les proches ne devraient pas non plus avoir honte de parler d’argent avec leurs enfants. Aujourd’hui, c’est devenu un sujet plus tabou que le sexe dans certaines familles.