Voyages: la France assouplit ses règles au départ et à l’arrivée pour 7 pays hors UE

Isopix

La France va assouplir certaines restrictions liées à la pandémie de Covid-19 sur les voyages internationaux vers et en provenance de sept pays hors Union européenne, a déclaré son ministère des Affaires étrangères ce jeudi.

‘Il ne sera plus nécessaire (à partir de vendredi, ndlr) de justifier d’un motif impérieux pour les déplacements en provenance ou vers l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et Singapour, du fait de la diffusion très large du variant britannique en France et de la situation sanitaire spécifique de ces pays’, a expliqué le ministère. Un décret en ce sens doit être publié vendredi.

Toutefois, les autres restrictions, comme l’obligation de présenter un test Covid négatif effectué moins de 72 heures avant le voyage, resteront en place.

Le ministre français du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a ajouté que pour les autres pays non membres de l’Union européenne, la liste des motifs légitimes de voyage serait élargie, notamment pour prendre en compte les situations familiales.

En Belgique, une interdiction ‘disproportionnée’

En Belgique, le Comité de concertation a décidé vendredi dernier de maintenir ‘pour le moment’ l’interdiction des voyages non-essentiels jusqu’au 18 avril. La mesure sera toutefois réévaluée lors du prochain Comité, le 26 mars.

Dans la foulée de cette annonce, la Commission européenne a réagi et jugeant cette interdiction disproportionnée. L’exécutif européen préfèrerait voir la mise en place de mesures plus ciblées de dépistage et de quarantaines.

Lire aussi: