Vous faire vacciner vous rend plus attractif sur les applications de rencontre, c’est chiffré

Être pour le vaccin augmente vos chances d’être liké sur les applications de rencontre – Photo by Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM

À l’heure où les mesures sanitaires entravent les rencontres entre inconnus, les applications de dating connaissent un succès toujours plus important. Un an après le début de la crise sanitaire, on s’aperçoit que la pandémie a un impact sur les discussions entre les potentiels tourtereaux.

C’est indéniable: le Covid-19 a (eu) un impact considérable sur notre mode de vie. Et il n’y a pas de raison qu’il ne se soit pas immiscé dans les relations amoureuses, y compris dans celles relatives aux rencontres en ligne.

Curieux de connaître l’effet de la pandémie sur la séduction, le média britannique Tyla a interrogé plusieurs grandes entreprises actives dans le secteur.

Rencontre sécurisée ou en vidéo

Une des tendances notables remarquées par les applications de dating concerne le contenu des discussions entre deux personnes qui se matchent. Sur l’application Hinge, dans deux cas sur trois, celles-ci ont une conversation sur le Covid-19 avant de se voir. Elles évoquent notamment la façon la plus sûre dont elles pourraient se rencontrer. Lieu de la rencontre (intérieur, extérieur, fort fréquenté ou non), port du masque, possibilité de contact physique: toutes ces données font souvent l’objet d’un débat au préalable entre les potentiels partenaires.

Cette discussion permet aux utilisateurs d’avoir davantage confiance envers les personnes avec lesquelles elles dialoguent. Le fait d’avoir d’emblée une conversation sur un sujet si ‘sérieux’ pourrait également déboucher sur des relations plus solides sur le long terme, estime Hinge.

Si les partenaires ne sont pas sur la même longueur d’onde concernant leur rencontre en période de crise sanitaire – ou s’ils concluent qu’il est préférable de patienter avant de se rencontrer – ils optent de plus en plus pour des appels vidéo. Ainsi, plus de la moitié des utilisateurs de Hinge ont eu au moins une visioconférence depuis le début de la pandémie.

Le vaccin pour séduire

Si les ‘discussions Covid’ et les appels vidéo ont le vent en poupe, ce n’est encore rien en comparaison avec ‘l’atout vaccinal’. En effet, il apparaît que le fait d’être vacciné – ou d’être pour le vaccin, étant donné que la vaccination chez les jeunes reste une denrée rare, même au Royaume-Uni – démultiplie le pouvoir de séduction des utilisateurs.

La présence du mot ‘vaccin’ dans les descriptions de profil a connu un boom impressionnant en quelques mois. Tinder rapporte une augmentation de 258% du nombre de personnes faisant mention du vaccin dans leur profil. Même constat chez OKCupid et chez Hinge.

Hinge a également demandé à 45.000 de ses utilisateurs s’ils comptaient se faire vacciner. L’application s’est ensuite aperçue que ceux qui ont répondu ‘oui’ ou qui réfléchissaient encore à la question avaient 2,3 fois plus de chances de recevoir un like que celles qui ont répondu ‘non’.

Autrement dit, la pandémie a remis au goût du jour la célèbre devise des rencontres amoureuses. En 2021, sortez… vaccinés. Et couverts aussi, bien entendu.