Volkswagen consulte ses banquiers pour l’introduction en bourse de Lamborghini

(Jeff Gilbert/Shutterstock/ISOPIX)

Le constructeur automobile allemand Volkswagen a consulté des banquiers et des investisseurs potentiels au sujet d’une introduction en bourse de sa marque de sport italienne Lamborghini. C’est ce que rapporte l’agence de presse Reuters.

Les dirigeants de VW aimeraient faire de Lamborghini une unité plus indépendante. La signature d’accords à long terme avec les fournisseurs et l’autonomisation de la division devraient faciliter la mise en place de la marque en bourse. Si Lamborghini devait être amené en bourse, Volkswagen conserverait toujours une majorité de contrôle dans la marque. Lamborghini appartient aujourd’hui à VW et Audi.

Reuters a rapporté la semaine dernière que Volkswagen réévaluait l’avenir de ses marques Lamborghini, Bugatti et Ducati. Dans le but de générer davantage d’économies d’échelle à un moment où l’accent est mis sur le passage à la production de masse de voitures électriques.

Lamborghini a vendu 4.552 voitures l’année dernière. Chez Bugatti, seulement 82 supercars. Enfin, Ducati a vendu 53.000 motos.

Les dirigeants ont reconnu que plusieurs options pourraient être explorées pour les marques premium du groupe. Des partenariats technologiques sont envisagés, mais une restructuration ou une vente n’est pas exclue non plus.

Une stratégie concrète sera déterminée par la tête du groupe allemand en novembre. La direction continue de viser à plus que doubler la valeur de l’entreprise d’ici le milieu de cette décennie.

L’introduction en bourse de Ferrari a été un succès fulgurant

Les Allemands n’ont aucun doute que la valeur du constructeur italien. D côté de chez Ferrari, la valeur a plus que triplé depuis son introduction en bourse en 2016. Les actions de l’Aston Martin, marque concurrente, ont par contre chuté depuis son introduction en bourse en 2018.

Le directeur général de Lamborghini, Stefano Domenicali, a lui annoncé son départ. Avec une issue prestigieuse: il devient président de la Formule 1.