Volkswagen vise les 75 milliards d’euros pour l’introduction en bourse de Porsche

L’introduction en bourse de Porsche SE par le géant Volkswagen se poursuit à son rythme, et elle bat tous les records. Il s’agira d’une des plus importantes opérations boursières de l’histoire du monde, soutenue par des fonds souverains émiratis et qataris, entre autres.

On savait déjà que cela allait être un événement boursier de portée mondiale ; il s’avère qui ne s’agit pas moins que de la seconde plus grosse introduction en bourse de l’histoire allemande. Le géant de l’automobile Volkswagen a communiqué ce dimanche les détails de la valorisation estimée du constructeur de voitures de sport de luxe Porsche, et il en espère 75 milliards d’euros.

Volkswagen fixera le prix des actions privilégiées dans le cadre de l’introduction en bourse de Porsche AG entre 76,50 euros et 82,50 euros par action. La négociation commencera à la Bourse de Francfort le 29 septembre, a déclaré Volkswagen. Il s’agira de la troisième plus grande opération d’introduction en bourse observée en Europe, selon CNN : 911 millions d’actions Porsche AG seront divisées en 455,5 millions d’actions privilégiées et 455,5 millions d’actions ordinaires. Jusqu’à 113 875 000 actions privilégiées, sans droit de vote, seront placées auprès d’investisseurs au cours de l’introduction en bourse.

Les fonds souverains du Qatar, d’Abou Dhabi et de Norvège ainsi que la société de fonds communs de placement T. Rowe Price souscriront jusqu’à 3,68 milliards d’euros d’actions privilégiées en tant qu’investisseurs principaux, ce qui correspond à la limite supérieure de l’évaluation, a souligné le constructeur automobile.

Minorité de blocage dynastique

Ce mouvement financier de grande ampleur, qui implique de grandes quantités d’argent et des acteurs financiers de grande importance, permettra aussi aux grandes familles historiques Porsche et Piëch, de maintenir un certain contrôle sur le destin de leur marque. Celles-ci conserveront 25 % plus une action par le biais de la holding Porsche SE, leur permettant de disposer d’une minorité de blocage. Ces 25 % plus une d’actions ordinaires iront à Porsche SE au prix des actions privilégiées, plus une prime de 7,5 %. La holding financera l’acquisition des actions ordinaires par un capital d’emprunt pouvant atteindre 7,9 milliards d’euros, a-t-elle déclaré dans un communiqué distinct.

Le produit total de la vente sera de 18,1 à 19,5 milliards d’euros. Si l’introduction en bourse a lieu, Volkswagen convoquera une assemblée extraordinaire des actionnaires en décembre, au cours de laquelle il proposera de verser 49 % du produit total aux actionnaires au début de 2023 sous forme de dividende spécial.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20