Voici les joueurs les plus fidèles du foot belge, européen et mondial

Kasper Schmeichel, Leicester City. – Michael Regan/AP

Le gardien de but Kasper Schmeichel est le joueur de football le plus fidèle du haut niveau européen, selon un rapport de l’Observatoire du football CIES, basé sur l’analyse des compositions de 540 équipes dans les championnats nationaux de 35 pays du monde au cours de la dernière décennie.

Durant cette période, Schmeichel a joué 372 matchs à domicile pour le club anglais FC Leicester City. Il y a accumulé 33.432 minutes de jeu. Lionel Messi, l’attaquant du FC Barcelone, arrive à la deuxième place avec 340 matchs et 28.627 minutes de jeu. David de Gea, le gardien de Manchester United, complète le trio de tête avec 337 matchs et 30.270 minutes de jeu.

Sammy Bossut

Au niveau mondial, Kasper Schmeichel n’est devancé que par Sebastián Viera, qui a joué 395 matchs pour Junior de Barranquilla, dans le championnat colombien.

Le top 10 européen comprend également Koke Resurrección de l’Atletico Madrid (330 matchs), Benjamin Mee du FC Burnley (325), Samir Handanovic de l’Inter Milan (323), Fabian Klos de l’Arminia Bielefeld (323), Mark Noble de West Ham United (322), Karim Benzema du Real Madrid (322) et Hilton da Silva du HSC Montpellier (317).

En Belgique, le classement est dominé par Sammy Bossut de Zulte Waregem avec 267 matchs et 24.052 minutes de jeu. Il est suivi par Ruud Vormer du Club Bruges (231), Nicolas Penneteau du RSC Charleroi (217), Dimitri Mohamed du Royal Excel Mouscron (206), Kevin Vandendriessche du KV Ostende (195) et Teddy Chevalier du KV Courtrai (174).

Le top 10 belge comprend également Konstantinos Laifis du Standard de Liège (159), Jere Uronen du KRC Genk (133), Joachim van Damme du KV Malines (127) et Faris Haroun du Royal Antwerp (123).

Stabilité

Le rapport note également que les cinq grands championnats européens – Angleterre, Allemagne, France, Italie et Espagne – figurent parmi les huit premiers mondiaux en termes de stabilité des équipes. ‘Cette constatation montre que la stabilité de l’effectif et l’argent vont de pair, tandis que les clubs moins puissants financièrement affichent une plus grande mobilité des joueurs’, indiquent les chercheurs.

En Premier League anglaise, le joueur le plus fidèle de chaque club a joué en moyenne 263 matchs pour son équipe au cours de la dernière décennie. Aucun autre championnat dans le monde entier n’enregistre un chiffre aussi élevé.

À l’autre bout du spectre, on retrouve la A-League australienne avec une moyenne de 125 matchs.

Pour aller plus loin:

Source: BusinessAM
Lire plus
Marchés