Voici les changements à attendre sur vos factures d’énergie en 2022

Le site de référence Comparateur-Energie.be revient sur une année 2021 très dure pour le portefeuille des Belges. Mais ceux-ci sont en droit d’attendre quelques changements en 2022, avec une série de réformes mises en place par l’Accord budgétaire fédéral d’octobre dernier, et qui visent à rendre aux citoyens le contrôle de leurs factures.

Pourquoi est-ce important ?

2021, annus horribilis de l'énergie, en Belgique comme d'ailleurs un peu partout dans le monde ; une inflation d'ampleur historique, due à la reprise des activités économiques post-confinement, à la diminution du stockage de gaz en Europe et à l’augmentation du prix de la tonne de CO2, a provoqué une flambée des prix aussi rapide qu'hallucinante, tant sur le marché de gros que sur la facture du consommateur.

Dans notre pays, le site de référence Comparateur-Energie.be constate même une augmentation moyenne supérieure à celle de nos voisins européens : alors que l’inflation sur les prix de l’énergie culmine chez eux à 2%, elle atteint les 2,4% chez nous. Dans la pratique, cela signifie que, entre novembre 2020 et novembre 2021, la facture moyenne annuelle ménages belges a augmenté de 452,12 € pour l’électricité et de 1776,19 € pour le gaz, soit un total de 2228,31 €.

Pour autant, tout n’est pas sombre à l’horizon, selon le comparateur de prix : 2022 marquera l’entrée en vigueur de changements mis en avant par l’Accord budgétaire fédéral d’octobre dernier. Des réformes non négligeables pour le consommateur, et qui ne lui sont certainement pas néfastes, au contraire.

  • Pour les contrats à tarifs variables, les fournisseurs seront obligés de facturer la redevance annuelle au prorata du nombre de jours prestés. Cela signifie que si un client résilie son contrat avant son échéance, il ne devra plus payer l’intégralité de sa redevance, mais uniquement la
    période équivalente à sa souscription chez le fournisseur.
  • Le consommateur sera libre dans le choix de ses acomptes mensuels. Les fournisseurs ne
    seront donc plus dans la capacité de les imposer, de manière tacite ou non, à leurs clients. Cependant, pour que le consommateur ne soit pas contraint de payer sa régularisation
    annuelle au prix fort, il est conseillé d’ajuster le montant des acomptes en fonction de
    l’estimation de la consommation.
  • La reconduction tacite des contrats dormants sera abolie. Les fournisseurs seront donc dans
    l’obligation de communiquer à leurs clients la date d’échéance de leur contrat et, dans le cas
    où ce dernier n’est plus commercialisé, de leur proposer la formule la moins chère.
  • La facture d’énergie sera simplifiée sur l’ensemble du territoire. Dès lors, elle ne dépassera pas
    le format A4 recto verso et le consommateur pourra retrouver facilement toutes les
    informations concernant sa consommation et son profil client sur la première page.

« Ces nouvelles réformes permettront de donner plus de liberté aux consommateurs et leur faciliteront
l’accès au domaine parfois complexe de l’énergie puisque les informations seront plus claires et
transparentes » conclut Comparateur-Energie.be dans un communiqué de presse. Elles seront en effet plus aisées à déchiffrer pour tout le monde, indépendamment de nos compétences face à ce genre de documents. Mais elles ne soulageront guère nos économies des effets de l’inflation.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20