Voici l’histoire de l’appartement secret de la tour Eiffel

Lorsque la tour Eiffel a été présentée au public en 1889 à l’occasion de l’exposition universelle de Paris, son concepteur, Gustave Eiffel, n’a reçu que des louanges. Mais comme si celles-ci semblaient ne pas lui suffire, il a rapidement révélé qu’il s’était lui-même construit un petit appartement près de la cime de cette merveille du monde, ce qui eut pour effet de susciter l’envie de l’élite parisienne qui le jalousait déjà pour sa célébrité, écrit Eric Grundhauser de Slate.  

Situé au troisième étage de la tour, l’appartement privé de Gustave Eiffel n’était pas très grand mais il bénéficiait de tout le confort. Contrairement aux poutres d’acier du reste de la construction, l’habitation était meublée selon un style très prisé des scientifiques de l’époque. Les murs étaient couverts d’un papier peint chaleureux et les meubles étaient de bois. Un piano à queue figurait également dans l’appartement, créant une atmosphère confortable, à plus de 300 mètres d’altitude. Jouxtés au petit appartement, se trouvaient les compartiments du laboratoire équipé du matériel d’expérimentation du jour. 

Une fois que l’existence de ce petit nid d’Eiffel fut connue, toute la haute société parisienne devint verte de jalousie. Gustave Eiffel semble avoir même reçu de nombreuses offres onéreuses de locations venant du sommet de la sphère sociale. Cependant, il les refusa toutes et utilisa cet espace pour la réflexion et pour accueillir des hôtes importants comme Thomas Edison qui lui offrit une machine photographique dernier cri.

De nos jours, après avoir été interdit d’accès pendant des années, l’appartement est ouvert au public. Deux mannequins se trouvent dans l’appartement, l’un représentant Eiffel et l’autre, Edison. L’appartement de Gustave Eiffel suscite certainement aujourd’hui encore la jalousie du visiteur, spécule Eric Grundhauser de Slate.