Y a-t-il assez de vent sur Mars pour fournir de l’électricité aux colons ?

Une future base martienne pourrait être entièrement alimentée par des sources renouvelables d’énergie.

Pourquoi est-ce important ?

Alors qu'une mission habitée vers Mars se rapproche de plus en plus, les scientifiques commencent déjà à rêver de colonies habitées en permanence sur la planète rouge. L'une des questions les plus cruciales qui détermineront le succès d'une telle base martienne est de savoir comment les astronautes s'approvisionneront en électricité.

L’essentiel : une nouvelle analyse publiée dans la revue Nature montre qu’une future colonie au pôle Nord ou Sud de Mars pourrait être alimentée en électricité par une seule éolienne bien placée.

  • Les colonies situées autour de l’équateur de Mars pourraient être alimentées principalement par des panneaux solaires. Mais à des latitudes plus élevées, l’énergie solaire ne suffira pas.
  • Victoria Hartwick, l’une des auteurs de l’analyse, explique à New Scientist que son équipe a découvert qu’il pourrait y avoir suffisamment de vent autour des pôles de Mars pour alimenter une colonie.
  • Une seule éolienne serait nécessaire pour maintenir une équipe de six astronautes en vie toute l’année. L’énergie solaire ne serait nécessaire qu’en complément.
  • Les pôles de Mars étaient considérés comme inhospitaliers par la plupart des scientifiques. Comme il y a moins de lumière solaire, il est non seulement plus difficile de produire de l’énergie, mais il fait aussi beaucoup plus froid. Grâce aux dernières analyses, Mme Hartwick et son équipe espèrent pouvoir prouver qu’une colonie est encore possible à cet endroit.

Plus difficile que sur Terre

Note : La production d’énergie éolienne sera toujours beaucoup plus difficile que sur Terre.

  • Le vent sur la planète rouge est 99 % moins puissant que sur Terre. Cela s’explique par le fait que l’atmosphère martienne est beaucoup plus fine. 
  • Selon Hartwick, ce n’est pas nécessairement vrai. En effet, les études menées depuis les années 1970 se sont principalement concentrées sur les zones où les plates-formes pouvaient atterrir, ce qui aurait produit une image déformée.
  • Son équipe a créé une simulation du climat martien, basée sur des modèles climatiques également utilisés sur Terre. Grâce aux données fournies par le modèle, les scientifiques ont pu calculer la quantité d’énergie éolienne pouvant être produite aux pôles.
  • Dans certains endroits, selon l’analyse, il est possible de survivre uniquement grâce à l’énergie éolienne. Selon Mme Hartwick, son équipe et elle-même ne s’attendaient pas à ce que cela soit possible.
  • Remarque importante : la possibilité de construire des éoliennes sur Mars n’a pas encore été étudiée. Après tout, elles ne ressembleraient pas à des éoliennes sur Terre. Une option consiste à utiliser des turbines en forme de ballon, construites avec des matériaux extraits sur la planète rouge.

RVW

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20