Une startup belge développe un biostimulant qui augmente la résistance des plantes lors de sécheresses

Une startup belge a développé un biostimulant pour augmenter la résistance des plantes lors de sécheresses, rapporte le quotidien économique L’Echo. Fyteko a conçu un produit biologique capable de stimuler jusqu’à dix jours la résistance des plantes lors d’un stress hydrique.

En activant certaines molécules végétales, le biostimulant permet la protection des graines et le renforcement des cultures lors de sécheresses importantes.

« Le principe actif que nous développons n’est ni un fertilisant, ni un pesticide et ne fait l’objet d’aucune manipulation génétique », explique Guillaume Wegria, cofondateur de la startup basée a Louvain-en-Woluwe.

La concurrence est rude sur le marché des biostimulants, marché comprenant en Europe de plus 200 acteurs et qui représente 500 millions d’euros, explique le journal qui précise que dans 5 ans, le milliard de revenus pourrait être atteint. Cependant, la startup est une des seules à baser ses activités sur le changement climatique.

Les résultats obtenus lors d’essais dans des cultures françaises ont été concluants. Fyteko va maintenant procéder à des essais d’envergure dans notre pays sur du blé récemment planté. Fyteko collaborera avec des entreprises d’Afrique du Nord et d’Amérique du Sud pour démarrer la vente. Une demande de brevet européen vient également d’être déposée.

Pour l’heure, son capital est issu de fonds propres malgré un petit investissement de 2.500 euros de banque Triodos en 2014. Le département R & D de Fyteko reçoit une aide financière de la Région bruxelloise.