« Une correction de 10 à 20% sur les marchés boursiers si la Fed resserre sa politique monétaire »

Mark Zandi, économiste et analyste pour l’agence de notation Moody’s, met en garde contre une forte correction des marchés boursiers si la Réserve fédérale commence à resserrer davantage sa politique monétaire. Il n’exclut pas une baisse de 10 à 20%.

Pourquoi est-ce important ?

La politique des banques centrales a un impact énorme sur les marchés boursiers, entre autres. La hausse des taux d'intérêt grignote notamment les marges bénéficiaires des entreprises, puisque la dette devient plus chère. Et moins de bénéfices, cela signifie généralement moins de dividendes pour les actionnaires. Par conséquent, les actions deviennent moins attrayantes et les investisseurs se concentrent davantage sur les actifs à intérêt fixe, comme les obligations. Des taux d'intérêt plus élevés se traduisant en effet par un coupon plus élevé.

La sensibilité des marchés boursiers à la menace d’une hausse des taux d’intérêt est apparue de manière douloureuse ce lundi matin. Peu après l’ouverture, le Bel20 a perdu 0,5% et l’Eurostoxx50 était en baisse de 0,55%. Il s’agit d’une suite de la tendance à la baisse initiée vendredi dernier.

La crainte d’une hausse des taux

La réaction de panique a notamment été déclenchée par l’annonce vendredi du président de la Federal Reserve Bank of St. Louis, James Bullard, qu’une hausse des taux n’était pas exclue en 2022. Plus tôt dans la semaine, la Fed avait déclaré, à l’issue d’une réunion sur les taux d’intérêt, qu’elle les relèverait deux fois en 2023. Le message de James Bullard a provoqué une panique sur les marchés boursiers. Le Dow Jones a perdu 1,6% vendredi soir et le Nasdaq, 0,9%. Le S&P500 était lui en baisse de 1,3%.

Mais tout cela n’est rien comparé à ce qui attend les marchés si la banque centrale américaine commence à resserrer sa politique, c’est du moins ce que prévoit Mark Zandi. L’analyste de Moody’s a déclaré dans une interview à CNBC qu’il n’excluait pas des corrections de 10 à 20% en cas de nouveau resserrement de la politique monétaire. Et, contrairement aux fortes baisses de ces dernières années, M. Zandi ne s’attend pas à une reprise rapide cette fois-ci, d’autant plus que le marché est fortement valorisé. Il estime que cela pourrait prendre jusqu’à un an avant que le marché n’atteigne à nouveau l’équilibre.

Pas de récession

« Les vents contraires pour le marché boursier sont de plus en plus forts », a déclaré Mark Zandi. « La Réserve fédérale doit ici changer de vitesse car l’économie est très forte. » Il suggère que la correction est peut-être déjà en cours, car les investisseurs commencent à avoir peur.

Mais malgré ses mises en garde, l’analyste de Moody’s pense que l’économie évitera une récession, car le ralentissement est davantage lié à la surévaluation des actifs à risque qu’à un grave problème fondamental. « L’économie va atteindre ses limites », a-t-il répété dans l’interview. « Le chômage sera faible. La croissance des salaires sera forte. »

Pour aller plus loin:

Plus
My following

ABO-Group a un nouveau directeur financier

26/11/2021 17:00

(ABM FN) La société d'ingénierie ABO-Group a trouvé un nouveau directeur financier en la personne de Floris Pelgrims. C'est ce qu'a annoncé ABO-Group dans un communiqué de presse publié vendredi soir.

Floris Pelgrims prendra ses fonctions le premier janvier 2022 en tant que nouveau directeur financier et responsable de la conformité pour ABO-Group Environment. Il était dernièrement directeur financier chez BESIX Stay.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20