Un nouveau type de lunettes permet aux malvoyants de « voir » leur environnement

Une technologie souvent associée aux équipements tactiles pourrait s’avérer utile aux personnes malvoyantes. Des chercheurs allemands de l’Université Technique de Munich voient en effet dans le retour haptique une solution pour aider les personnes souffrant de cécité à percevoir leur environnement.

Plus de 2,2 milliards de personnes dans le monde souffrent d’une déficience visuelle touchant la vision de près ou de loin, selon les chiffres de l’OMS, dont 40 millions sont complètement aveugles. Dans la plupart des cas, un traitement simple – le port de lunettes – permet de corriger la vision, mais pour un grand nombre d’entre eux, cela ne suffit pas. Une intervention médicale est nécessaire pour recouvrer la vue, mais là encore, ce n’est pas possible pour tous. Certaines personnes resteront aveugles, et ce, malgré les progrès réalisés. Fort heureusement, de nouvelles solutions sont sans cesse mises au point pour permettre aux personnes malvoyantes de « voir ». C’est notamment le cas d’une paire de lunettes d’un nouveau genre qui utilise la technologie du retour haptique. Le concept semble en tout cas prometteur.

Deux capteurs et un manchon

Le dispositif n’implique pas de retour haptique au niveau des yeux – ce serait certainement désagréable –, mais sur un tissu extensible chargé d’actionneurs placé sur un bras. Les lunettes sont en réalité dotées de deux capteurs de profondeur capables de cartographier leur environnement et sont liées à ce manchon-haptique. Les données captées sont traitées et envoyées au manchon haptique, doté de 25 actionneurs de vibration cousus, qui les traduit en vibrations. À chacun de ces actionneurs correspond une zone du champ de vision virtuel qui vibre en fonction des obstacles détectés par les capteurs de profondeur. Les vibrations seront plus ou moins fortes suivant la distance à laquelle se trouve l’objet. Le porteur peut ainsi se faire une meilleure représentation de son environnement.

Un principe qui rappelle – dans les grandes lignes – le fonctionnement de la fameuse canne. Cette dernière aussi permet de détecter un obstacle à proximité, mais le dispositif imaginé par les chercheurs allemands va tout de même plus loin puisqu’il permet de repérer les obstacles jusqu’à 3 mètres sans devoir se déplacer ni balayer un objet devant soi.

Les premiers résultats avec des personnes malvoyantes se sont révélés plus que concluants. Les participants sont en effet parvenus à discerner leur environnement grâce aux retours haptiques sur le manchon qu’ils portaient. Mais de nouveaux tests devront être réalisés en conditions réelles avant que le dispositif puisse effectivement être proposé aux personnes malvoyantes comme solution pour percevoir leur environnement. Il devra également être perfectionné, mais le concept et les premiers résultats sont pour le moins prometteur.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20