Un infirmier vacciné contracte le Covid-19 : pourquoi ce n’est pas une surprise

Coronavaccin Pfizer BioNTech
Isopix

La filiale de San Diego de la chaine américaine ABC a rapporté une information qui fait déjà grand bruit. Un infirmier ayant bénéficier du vaccin de Pfizer contre le Covid-19 a contracté le covid-19. Une preuve de l’inefficacité du vaccin? Pas du tout.

Ce cas d’école est un rappel déjà lancé par de nombreux experts et par l’OMS: un vaccin n’est pas la panacée. La maladie ne disparait pas du jour au lendemain, les vaccinés pourraient même se transformer en super-contaminateurs (car se croyant totalement protégés, ils ne feraient pas attention aux autres).

Ce qui change, c’est la capacité de notre corps à réagir positivement à la maladie et à développer des anticorps. Mais la contamination ne disparait pas pour autant, ni la contagiosité de certaines personnes vaccinées.

Le cas d’école ici présent, c’est Matthew W., un infirmier de 45 ans qui a recontracté la maladie 6 jours après s’être vu administrer le vaccin de Pfizer.

Des symptômes?

L’infirmier a présenté des symptômes. Mais là encore, pas d’inquiétude particulière. On sait que le vaccin met environ 10 à 14 jours pour permettre au corps de développer une défense immunitaire efficace. Et pour que cette défense soit totale, dit Pfizer, il faut également deux doses. La première dose n’accorderait que 50% d’efficacité, la 2e 95%.

Une autre hypothèse serait que l’infirmier ait contracté le virus avant de recevoir le vaccin vu que la période d’incubation va jusqu’à 14 jours. Enfin, comme rappelé ci-dessus, aucun vaccin n’est efficace à 100%.