Un fonds indiciel lié au bitcoin approuvé en France, une première en Europe

L’Autorité française des marchés financiers (AMF) a approuvé pour la première fois en Europe le lancement d’un fonds indiciel lié au bitcoin, a annoncé mardi le gestionnaire de fonds Melanion Capital, à l’origine de la création de ce produit financier.

Il existait déjà des produits financiers liés à cette devise très volatile, mais aucun fonds indiciel ETF n’avait jusque là été validé comme respectant la réglementation européenne Ucits, a expliqué Melanion Capital à l’AFP. Cette régulation garantit certaines protections aux particuliers qui investiraient dans le fonds.

Le fonds (ETF) ne sera pas directement adossé à la devise virtuelle, mais il cherchera à reproduire la performance d’un panier de sociétés impliquées dans le bitcoin, et qui sont cotées en Amérique du Nord et en Europe. « C’est la première fois qu’on valide un véhicule d’investissement qui permet une exposition à un actif qui est assez volatil mais qui, pour autant, répond à tous les critères pour protéger les investisseurs », explique à l’AFP Louis-Arnaud Nguyen, consultant spécialisé dans la technologie « blockchain » (chaîne de blocs) dans le cabinet Azzana. En pratique, les investisseurs resteront soumis aux variations de la valeur du bitcoin, mais ils s’affranchiront de certains risques liés à la possession directe de la cryptomonnaie, comme le piratage ou la perte. En revanche, ils devront payer des frais de gestion à hauteur de 0,75% de leur mise.

« C’est un très bon outil pour les acteurs qui ne connaissent rien aux cryptomonnaies et au bitcoin, et qui veulent pouvoir s’exposer », résume Louis-Arnaud Nguyen. L’ETF du français Melanion s’échangera « dans un premier temps » sur la place boursière paneuropéenne Euronext, qui gère notamment la Bourse de Paris.

Ce nouveau fonds indiciel s’appuiera sur un indice mis au point par Melanion, le « Melanion Bitcoin Exposure Index », rééquilibré par trimestre, « le troisième vendredi de mars, juin, septembre et décembre, après la clôture du marché », indique la société dans un communiqué.

Le bitcoin, comme d’autres devises virtuelles, a vu sa valeur s’envoler en 2020 et en début d’année 2021, dopée par des boursicoteurs ayant du temps et de l’argent pendant la pandémie. Son succès a ainsi attiré de nombreuses banques, courtiers et sociétés d’investissement, qui cherchent à le rendre accessible à leurs clients.
Ce mardi à 18h30, la valeur du bitcoin s’établissait à plus de 44.000 dollars. Son niveau le plus haut avait été atteint à la mi-avril, à plus de 64.000 dollars.

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés