Un « Camel Dome » de chaleur va-t-il plonger sur l’Europe ?

Un dôme de chaleur s’est formé au-dessus du Sahara et le Maghreb est en proie à la canicule. Les vents chauds vont traverser la Méditerranée et frapper le sud de l’Europe dans les jours qui viennent. Un phénomène proche de celui vécu par le Canada au début de l’été.

C’est l’été de tous les extrêmes sur le continent : alors que le nord de l’Europe a les pieds dans l’eau, voire le nombril, les feux de forêt ravagent la Grèce et la Turquie. Et voici un nouveau fléau potentiel : une vague de chaleur venue du Sahara, et qui pourrait bien traverser la Méditerranée pour atteindre l’Italie, l’Espagne, voire remonter plus au nord encore.

« Camel Dome » ou « Dôme du Chameau » ; c’est le nom donné par les météorologistes à ce phénomène. Un anticyclone très puissant et accompagné d’air brulant qui accable actuellement le Maghreb et qui attise des incendies en Algérie.

C’est le même genre de phénomène météorologique qui a été observé au début de l’été au Canada, avec un anticyclone qui reste très longtemps bloqué au-dessus d’une région. En Europe, le terme avait été utilisé la première fois pour désigner la vague de chaleur meurtrière de 2003.

Le salut vient de l’océan

Ce « Dôme du Chameau » cause déjà des températures frôlant les 40°C au Maroc et en Algérie. Il devrait s’étendre sur la Méditerranée et englober les îles de Sicile, Sardaigne et Corse, ainsi que l’Italie. Ces régions sont déjà placées, pour certaines, en alerte rouge aux chaleurs extrêmes. Le sud de la France devrait être touché aussi, mais moins intensément. Le seuil de canicule sera probablement dépassé dans la vallée du Rhône, en Languedoc-Roussillon et en Corse.

Quant à l’Europe du nord-ouest, elle devrait finalement y échapper en très grande partie : un flux océanique soufflant vers l’ouest devrait faire office de bouclier, occasionnant des dépressions des îles britanniques à la vallée de la Loire. La température augmentera, mais n’atteindra pas pour autant des valeurs extrêmes en Belgique et dans la moitié nord de la France. Cette vague de chaleur devrait se maintenir au moins jusqu’au 15 août.

La suite reste au conditionnel : ce dôme de chaleur devrait se dissiper, au moins au-dessus de l’Europe, durant la semaine prochaine. Mais il n’est pas exclu qu’il s’attarde sur certaines régions. Des orages de chaleur sont aussi à craindre sur les hauteurs, avec les dégâts potentiels que ceux-ci peuvent entrainer.

Pour aller plus loin :

Plus
Lire plus...
Marchés