1 Américain sur 5 est persuadé que Joe Biden a volé la victoire à Donald Trump

Les Américains sont 48 millions à considérer que Joe Biden n’est pas un président légitime, et pas moins de 21 millions à estimer qu’il faudrait rétablir Donald Trump au pouvoir, y compris par un coup d’État. Une étude de longue haleine qui fait craindre de nouveaux épisodes insurrectionnels aux États-Unis.

Avec les présidentielles de 2022 qui approchent, la France va encore apparaître comme un des pays les plus politiquement fracturés au monde, mais la peu glorieuse palme de la nation la plus divisée demeurera un trait des États-Unis d’Amérique. Pas loin d’un an après l’élection de Joe Biden face au président sortant Donald Trump, une étude du Project on Security and Threaths de l’Université de Chicago révèle que 48 millions d’Américains restent toujours persuadés que le président actuel n’est pas légitime. Soit près d’un citoyen sur cinq qui considère que Joe Biden a trafiqué l’élection pour voler la victoire à son prédécesseur.

Chart: The Conversation, CC-BY-ND Source: Chicago Project on Security and Threats

Prêts à se battre et armés

Plus grave encore : dans cette enquête réalisée en juin dernier, si 48 millions d’Américains se disaient d’accord avec l’affirmation « L’élection de 2020 a été volée à Donald Trump et Joe Biden est un président illégitime », ils étaient aussi 21 millions à approuver que « L’usage de la force est justifié pour restaurer Donald Trump à la présidence ». Or, ces 21 millions d’Américains en faveur d’une insurrection ont bien souvent les moyens de la mener, ou au moins de gravement perturber le pays. Au moins 7 millions des répondants possèdent une arme à feu ou plusieurs, et 3 millions d’entre eux ont servi dans l’armée. Ils sont 6 millions à soutenir une organisation armée ou une milice comme les Proud Boys, et dans le cas d’un million de personnes, ils déclarent même en faire partie.

Chart: The Conversation, CC-BY-ND Source: Chicago Project on Security and Threats

« La marge d’erreur de ce sondage était de plus ou moins 4 pour cent », rappellent les chercheurs. « Ainsi, pour calculer le nombre des 258 millions d’Américains adultes qui ont ces opinions, nous avons examiné la fourchette entre 4 % et 12 % – ce qui nous a donné entre 10 millions et 31 millions. Le meilleur chiffre unique est le milieu de cette fourchette, soit 21 millions. » Une rigueur scientifique qui ne doit pas cacher que, pris dans une optique haute ou basse, ces chiffres sont dangereusement élevés. La preuve en tout cas faite de ce qu’avançaient certains observateurs après le scrutin de 2020 : le trumpisme comme courant politique n’est certainement pas mort et enterré.

Pour aller plus loin :

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20