Uber teste les tarifs fixés par les conducteurs

Les chauffeurs Uber de certaines villes de Californie peuvent adapter le prix des courses, allant jusqu’à 5 fois le prix indiqué initialement sur l’application, selon les informations du Wall Street Journal.

Le test lancé par Uber ne concerne pour le moment que quelques zones bien précises, autour des aéroports californiens de Santa Barbara, Palm Springs et Sacramento. L’idée: laisser au chauffeur le choix du tarif, dans un fourchette allant de 10% à 5 fois le prix calculé par l’application. Selon l’offre et la demande, les chauffeurs ‘premier prix’ trouveront d’abord leur client. Viendront ensuite les chauffeurs avec un tarif plus élevé.

Faut-il y voir une étape vers l’amélioration des salaires des chauffeurs Uber? Disons que l’entreprise de mise en relation des chauffeurs et clients a plutôt dû s’adapter à la nouvelle législation en vigueur dans l’état californien. Selon le Wall Street Journal, cette modification permet à l’entreprise de considérer ses conducteurs comme des indépendants, et d’ainsi conserver son statut de simple ‘entremetteur’ entre le client et le chauffeur. Un moyen donc de fuir le statut d’employé qui obligerait Uber à pratiquer des salaires minimum et offrir des assurances et des indemnités à ses travailleurs.

Fini l’accès au prix final

Dans un même temps, Uber a annoncé que les chauffeurs californiens obtiendraient plus d’informations sur les courses à venir. Des informations comme la durée du trajet, ou le nombre de kilomètres qui vont avoir un impact sur le prix. Changement donc dans l’arrivée des informations. Les chauffeurs n’auront plus accès au prix final au moment d’accepter.

Ce système est actuellement en phase de test. S’il s’avère concluant, Uber pourrait lancer l’option dans de plus grandes villes et agglomérations, comme Los Angeles ou San Francisco.

Plus
Lire plus...
Marchés