Circuit, une alternative verte et socialement responsable à Uber

Les véhicules 100% électriques de Circuit. – Circuit

En fondant Circuit, Alex Esposito et James Mirras ont décidé de prendre le contre-pied d’Uber ou Lyft en développant une solution de micro-transport plus respectueuse de l’environnement, plus juste socialement, et surtout… gratuite.

En 2011, Alex Esposito et James Mirras font le constat que leur petite ville d’origine, East Hampton, rencontre de graves problèmes de circulation et de stationnement à chaque été, lorsque la station balnéaire est prise d’assaut par les nombreux touristes de la région. Les deux spécialistes du numérique, qui travaillent à l’époque respectivement pour Accenture et Morgan Stanley, planchent alors sur une solution.

Quelques années plus tard, le fruit de leur réflexion arrive à maturité et ils fondent, au sein de l’accélérateur Urban-X, la start-up Circuit. Son objectif: résoudre les problèmes de congestion dans les centres-villes et leurs impacts négatifs sur l’environnement.

Anti-Uber

Les deux entrepreneurs ont volontairement ignoré le business model des poids lourds du secteur comme Uber ou Lyft et opté pour un partenariat avec les municipalités, à leur service. Moins disruptif pour le secteur des transports, Circuit est également plus responsable socialement vis-à-vis des chauffeurs. Ceux-ci ne sont pas des auto-entrepreneurs, mais bien des salariés, employés par les villes partenaires. Quant aux véhicules, ils sont 100% électriques.

Circuit vise le créneau du ‘premier et du dernier mile’. Le service propose des courses de 2-3 kilomètres maximum – une demande que les taxis ou Uber ne remplissent pas vraiment – qui viennent soulager et compléter l’offre de transport en commun d’une zone bien définie. ‘L’idée d’avoir trois bus qui transportent vingt-cinq passagers tout le temps est horriblement inefficace. Pourquoi avoir trois chenilles alors que nous pouvons avoir vingt fourmis?’, expliquait en 2017 Alex Esposito, dont les propos sont relayés par le site Korii.

Pour se rémunérer, Circuit recouvre ses véhicules de messages publicitaires.

Plus d’un million de trajets… gratuits

Le résultat est une solution de covoiturage gratuite, centrée sur le micro-transit, et dont l’ambition est de ‘réinitaliser la ville grâce à un service électrique sur demande’.

Aujourd’hui, Circuit dispose d’une flotte d’environ 140 véhicules électriques, répartis dans une vingtaine de localisations différentes, et a déjà offert plus d’un million de trajets. Quant aux chauffeurs, ils sont près de 150 à être employés par les municipalités partenaires.