Twitter n’est pas assez « démocratique »: Elon Musk envisage de créer son propre réseau social

Sur Twitter, Elon Musk remet en question l’utilité de cette plateforme et envisage de créer la sienne.

Elon Musk, le patron de Tesla et SpaceX, émet de sérieuses réserves quant à l’utilité de la plateforme de réseaux sociaux Twitter. Dans un sondage qu’il a lui-même réalisé sur Twitter, il a posé la question suivante à ses près de 80 millions de followers : « La liberté d’expression est essentielle au bon fonctionnement d’une démocratie. Pensez-vous que Twitter adhère à ce principe ? »

Plus de 2 millions de personnes ont participé à l’enquête de Musk. Il s’avère qu’au moins 70 % de ces personnes pensent que Twitter ne respecte pas la liberté d’expression, qui, selon Musk, est le principe de base des sociétés démocratiques.

Ce n’est pas la première fois que Musk interroge ses followers sur Twitter. Le 24 mars, Musk a demandé si l’algorithme de Twitter devait être rendu public. 82,7 % de plus d’un million de personnes pensaient qu’il devait l’être. L’ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, pense également que le code source de Twitter devrait être plus clair.

« J’y pense sérieusement »

« Les conséquences de ce scrutin seront importantes. Veuillez voter avec prudence », a prévenu M. Musk après avoir envoyé son questionnaire au monde entier.

Il est possible que le scrutin ait effectivement d’énormes conséquences sur le paysage technologique. Immédiatement après la publication des résultats, M. Musk s’est demandé si « une nouvelle plateforme » serait nécessaire pour remplacer Twitter, qui, selon l’innovateur, n’est manifestement pas à la hauteur. « Que devrait-il se passer ensuite, étant donné que Twitter agit comme une place publique de facto et n’adhère pas aux principes de la liberté d’expression, sapant fondamentalement la démocratie », a écrit Musk.

« Envisageriez-vous de créer une nouvelle plateforme de réseaux sociaux ? Une qui utiliserait un algorithme à source ouverte, une où la liberté d’expression serait la priorité absolue, une où la propagande serait minimale. Je pense qu’une telle plateforme est nécessaire », a ensuite demandé un utilisateur de Twitter à Musk. « J’y pense sérieusement », a répondu Musk.

S’agissait-il d’une autre façon de donner un coup de pouce à la cryptomonnaie Dogecoin ?

Musk ne serait pas Musk si le débat ne prenait pas un ton humoristique.

Un autre utilisateur de Twitter a déclaré que si Musk achetait Twitter ou lançait sa propre plateforme, il y aurait bien sûr un pot à pourboires pour le Dogecoin. Il s’agit d’une cryptomonnaie (ou plutôt d’une monnaie mème) qui a fait d’incroyables bonds spéculatifs l’année dernière et encore cette année à cause des tweets de Musk. En septembre 2021, Twitter a déjà rendu possible le pourboire en bitcoins sur sa plateforme.

Musk a répondu avec l’emoji « 100 », soit un signe de soutien. Le prix du Dogecoin a ensuite bondi de plus de 6% et enregistre actuellement une hausse de plus de 15% sur 7 jours.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20