Tui facture aux voyageurs un supplément pour le carburant plusieurs mois après leur réservation : les tours opérateurs ont-ils le droit de faire ça ?

Les personnes qui ont réservé un forfait vacances pour cet été auprès du voyagiste Tui devront vraisemblablement payer une surtaxe sur le carburant, même si elles ont déjà réservé le voyage. Quelles sont les règles applicables dans une telle situation ?

Personne n’échappe à la hausse des prix du pétrole, y compris les compagnies aériennes. Comme le prix des voyages aériens augmente en conséquence, Tui se sent obligé de répercuter ces coûts supplémentaires sur le client. Le tour-opérateur le fait par le biais d’un supplément sur le carburant, et cela rend un voyage à l’étranger plus cher de plusieurs dizaines d’euros, voire de plusieurs centaines.

Par exemple, un voyage en Grèce implique un supplément de 90 euros par personne. Pour des vacances à forfait dans les Caraïbes, le supplément carburant peut s’élever à plus de 300 euros.

Que dit la loi ?

Les voyagistes peuvent-ils seulement faire ça ? Oui, ils le peuvent. La loi sur les vacances à forfait du 21 novembre 2017 stipule que les augmentations de prix sont autorisées si elles sont la conséquence directe des fluctuations du prix du transport (y compris le carburant), des taxes ou des taux de change. Koen Van den Bosch, de l’Association flamande des agences de voyage, le confirme dans une réaction à la VRT NWS. « En tant que client, vous n’avez pas d’autre choix que de payer ce supplément », dit-il.

Sur le site de Tui, cependant, vous pouvez lire que les voyageurs peuvent toujours décaler leur voyage pour une autre période de l’année et/ou choisir une autre destination sans frais jusqu’à 28 jours avant le départ. Vous pouvez donc utiliser cette garantie pour raccourcir un peu le voyage afin de respecter le budget que vous vous êtes fixé. « Cette garantie ne s’applique pas à la vente de billets d’avion individuels, de vacances en bateau, de villas TUI, de voyages sportifs, de croisières, de voyages aller-retour individuels et de forfaits de voyage liés », précise le site.

Système de protection du carburant

M. Van den Bosch ajoute que les voyageurs peuvent annuler gratuitement un forfait vacances si la surtaxe est supérieure à 8 % du prix. « La question est, bien sûr, de savoir s’il est sage de le faire. Après tout, le prix du carburant a augmenté et il est peu probable que vous trouviez un voyage moins cher ailleurs », dit-il.

Ceux qui ne réservent qu’un vol ne doivent pas payer cette surtaxe. Une fois que vous avez acheté le billet d’avion, le tarif ne peut plus augmenter.

Avec plusieurs opérateurs de voyage, il est possible de se protéger contre d’éventuelles hausses de prix. Lorsque vous réservez un forfait vacances avec Tui, par exemple, vous avez la possibilité de souscrire au système de protection du carburant. De cette façon, le prix du carburant est bloqué. Si vous ne le faites pas, vous vous exposez à d’éventuelles hausses ou baisses de prix d’ici votre départ.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20