Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 20 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Trump propose que le Brésil rejoigne l’OTAN

Logo Business AM
Économie

22/03/2019 | Arnaud Lefebvre | 4 min de lecture

Le président américain Donald Trump a évoqué l’idée que le Brésil rejoigne l’OTAN. Lors d’une première rencontre avec Trump, le président brésilien a accepté d’approfondir les relations militaires avec les Etats-Unis.

Alliance

Jair Bolsonaro, militaire pendant 15 ans, surnommé le « Trump des tropiques », s’est rendu à Washington en début de semaine pour sceller une nouvelle alliance entre le Brésil et les Etats-Unis. Lors d’une conférence de presse, le président américain a évoqué la possibilité de faire du Brésil un allié de l’OTAN.

« J’ai l’intention de désigner le Brésil comme un allié majeur non-membre de l’OTAN et même, si vous commencez à y penser, peut-être comme un allié de l’OTAN. Je devrais parler à beaucoup de personnes, mais le Brésil pourrait être un allié de l’OTAN », a déclaré Donald Trump.

Bolsonaro, âgé de 63 ans, souhaite marquer le début d’une nouvelle ère dans les domaines du commerce, des voyages et des relations. Il a accédé au pouvoir grâce à un programme nationaliste similaire à celui de Trump avec comme slogan principal « Le Brésil avant tout, Dieu avant tous ».

Les nations latino-américaines craignent pour leur part que les Etats-Unis ne soient autorisés à installer une base militaire au Brésil. Pendant la guerre froide, plusieurs coups d’Etats ont été soutenus par les Etats-Unis dans la région. Les Etats-Unis ont notamment appuyé le renversement du régime brésilien de gauche en 1964.

Trump a en outre expliqué que les deux pays étaient d’accord pour que les Etats-Unis puissent lancer des roquettes depuis une base brésilienne dans le cadre du développement de la Space Force, la sixième branche de l’armée américaine destinée à la conduite d’opérations militaires dans l’espace.

Différences d’approche

De son côté, l’OTAN a refusé de commenter l’annonce du président américain. Toutefois, une source proche de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord a indiqué que le traité fondateur avait comme objectif de promouvoir la stabilité et le bien-être dans la région de l’Atlantique nord. Dès lors, il y a peu de chances que le Brésil devienne membre de l’alliance à part entière car cette dernière a été formée en 1949 dans le but de veiller à la sécurité de l’Europe.

Jair Bolsonaro a également évité de commenter les déclarations de Donald Trump. Par ailleurs, des différences d’approche concernant la sécurité en Amérique latine sont apparues entre les deux dirigeants. En effet, Trump, interrogé sur une éventuelle intervention militaire au Venezuela, a déclaré que toutes les options restaient sur la table. Cependant, en octobre, Bolsonaro a laissé entendre qu’il excluait l’entrée de l’armée brésilienne au Venezuela malgré son soutien au président vénézuélien par intérim, Juan Guaidó. Bolsonaro a expliqué que son pays rechercherait toujours la voie de la non-violence.

Intervention militaire américaine au Venezuela

Le président brésilien s’est aussi référé à la possibilité que des troupes américaines stationnent dans son pays dans le cadre d’une intervention militaire américaine au Venezuela. Bolsonaro a expliqué qu’il ne pouvait pas évoquer les détails d’une telle opération car il existe certains problèmes qui ne sont pas que stratégiques. « Il s’agit d’une question de stratégie, mais malheureusement certaines informations, si elles aboutissent sur la table, ne peuvent pas être débattues publiquement. »

Jair Bolsonaro a également loué la politique de Donald Trump.

« Les Etats-Unis ont changé en 2017 et le Brésil vient juste de commencer à changer. Nous voulons avoir une grande Amérique ainsi qu’un grand Brésil », a encore déclaré le président brésilien.

« Mon administration est déterminée a faire revivre le fier héritage américain dans l’espace. Nous sommes très attentifs à cela et nous collaborons avec tout le monde en ce qui concerne Space Force et nous sommes reconnaissants du partenariat avec le Brésil »,a conclu Donald Trump.


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    39.948.934
  • Nombre
    de décès
    1.113.102
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    222.253
  • Nombre
    de décès
    10.413
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks