Transformation numérique : les entreprises wallonnes accélérées par la crise

La crise du coronavirus a poussé nombre d’entreprises wallonnes à faire évoluer leurs modalités de travail et à recourir davantage aux applications numériques tandis que le confinement a accéléré le recours au commerce en ligne, constate l’Agence du Numérique.

Cette dernière avait interrogé en février, juste avant le début de la crise, près de 3.000 entreprises wallonnes dans le cadre de son baromètre de maturité numérique 2020. Mais quelques semaines plus tard, elle a eu l’idée de réaliser une seconde série d’observations auprès des entreprises wallonnes, afin de mesurer les évolutions et décisions induites par la crise sanitaire dans le domaine des technologies numériques.

Près de 1.300 entreprises ont accepté de participer à cette seconde enquête. Il en ressort que 60% des entreprises au sud du pays ont maintenu un certain niveau d’activité durant le confinement. Des activités maintenues mais souvent au prix de modifications: 14% ont arrêté certaines productions, 8% ont mis en place des services nouveaux ou significativement modifiés et 3% ont introduit de nouveaux produits. Les modalités de travail ont souvent été modifiées, elles aussi: 17% des entreprises ont introduit ou renforcé le télétravail, 14% ont adapté les horaires, 7% ont restructuré leurs équipes de travail, 26% ont utilisé de façon systématique des outils de collaboration en ligne (Teams, Zoom, Skype, …), tandis que 12% l’ont fait de manière occasionnelle.

18% des entreprises veulent maintenir le télétravail

‘Ces évolutions dans les modalités de travail et le recours aux applications numériques concernent toutes les tailles d’entreprises, mais se renforcent encore avec l’augmentation du personnel occupé. Elles sont également légèrement plus importantes pour les entreprises actives dans le « Business to Business », sans pour autant exclure les autres secteurs’, constate l’Agence du Numérique. À noter que près d’une entreprise sur cinq (18%) veut maintenir structurellement les possibilités élargies de télétravail. Par ailleurs, l’enquête montre que la vente en ligne a été introduite ou renforcée dans 5% des entreprises wallonnes restées ouvertes, principalement dans le secteur de l’horeca (46%).

Autre enseignement: plus d’une entreprise wallonne sur quatre (26%) restée en activité considère que la crise aura permis une meilleure utilisation des outils numériques par son personnel. Enfin, de nombreuses entreprises souhaitent une réduction des coûts des connectivités fixes et mobiles (22% de toutes les entreprises) ainsi qu’un accès plus large à une connectivité fixe (13%) ou mobile (8%) à très haut débit.