Les télécoms en Belgique sont toujours parmi les plus chers d’Europe, mais il y a tout de même un mieux

L’offre mobile s’est améliorée en Belgique en 2022, elle reste cependant parmi les plus chères d’Europe.

Pourquoi est-ce important ?

Ce n’est pas un secret, en matière de télécommunications, la Belgique fait partie depuis longtemps des plus mauvais élèves en Europe. Une situation qui s’est aggravée cette année - ou qui devrait encore s'aggraver en 2023 - en raison de plusieurs facteurs macroéconomiques.

Dans l’actualité : les prix des télécoms belges restent parmi les plus élevés d’Europe, mais la situation s’améliore, indique la dernière étude de l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT), du moins pour ce qui est de la partie mobile.

  • Notre pays se trouve dans une position intermédiaire en matière de services mobiles, à savoir ni bon marché, ni excessivement chers.
  • En revanche, pour ce qui est des télécoms fixes et groupés, la position de la Belgique n’a pas vraiment évolué depuis 2021 : les consommateurs belges continuent de payer considérablement plus cher que la plupart de leurs voisins, à mesure que leurs besoins en services télécoms augmentent, précise le rapport.

Une offre mobile plus équilibrée

  • « Les montants minimums à débourser pour satisfaire des besoins en data allant de 10 à 50 GB ont en effet diminué de manière notable au cours de l’année écoulé », ressort de l’étude de l’IBPT.
  • En revanche, pour ce qui est des volumes supérieurs à 50 GB, la Belgique doit encore faire des progrès, car les forfaits restent particulièrement chers.

Quelques chiffres : en Belgique, un abonnement mobile avec appels illimités et 10 GB de data revient en moyenne à 20 €, comme l’a calculé La Libre.

  • La France et les Pays-Bas font mieux avec une offre moyenne à 13 et 15 €.
  • L’Allemagne offre un abonnement similaire au même prix, mais il est plus cher au Luxembourg (25 €).

Peu d’évolution en matière de télécoms fixes et groupés

  • Ces services demeurent nettement plus chers qu’en France ou qu’au Royaume-Uni, « qui sont de loin les pays les meilleurs marchés parmi ceux étudiés ».
  • La Belgique s’est tout de même « alignée avec les Pays-Bas, le Luxembourg et l’Allemagne pour ce qui est des besoins Internet seul et 2P ‘Internet et Mobile’ combinés », précise le rapport.
  • Cependant, l’offre continue d’être toujours onéreuse par rapport à ces mêmes pays, à mesure que le nombre de services à satisfaire augmente.

Quelques chiffres : un pack triple comprenant TV + appels illimités (fixe ou mobile) et data + Internet coûte en moyenne 90 € en Belgique.

  • Les autres pays étudiés font tous mieux avec 51,3 € pour la France, 64,1 € pour les Pays-Bas, 1 euro de plus pour le Luxembourg et 73,6 € pour l’Allemagne.

À noter : à deux exceptions près sur les 8 marques prises en compte pour la Belgique, « les prix nominaux des services mobiles seuls n’ont pas augmenté malgré l’inflation élevée à laquelle le pays est confronté depuis plus d’un an ».

  • La diversification des offres et l’augmentation de la pression sur les prix couplée à une concurrence toujours plus poussée sur le secteur ont contribué à maintenir la position de la Belgique par rapport à ses voisins.

En revanche : si les consommateurs belges ont échappé à l’inflation sur leurs produits télécoms, ils ont tout de même dû payer plus – ou devront le faire l’année prochaine -, et ce, en raison des « augmentations substantielles de coûts » des salaires, de l’énergie et des prix des équipements technologiques, ont justifié les opérateurs. Seule l’offre mobile fait exception.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20