Sur papier, le salaire horaire belge est l’un des plus élevés au monde

Les salaires horaires belges sont parmi les plus élevés au monde. C’est ce qui ressort d’une étude menée par l’agence d’intérim américaine Lensa. Les travailleurs belges occupent la dixième place avec leur salaire horaire. Mais derrière ce chiffre se cache une réalité complexe, et décevante.

Les travailleurs belges font partie des dix plus gros salaires horaires au monde. C’est la conclusion très optimiste d’une étude de la société américaine Lensa. L’agence d’intérim a comparé les salaires horaires les plus élevés et les plus bas de ses clients, tant aux États-Unis que dans le reste du monde.

Il en ressort que l’Islande a l’honneur d’être le numéro un, les Islandais gagnant en moyenne 47 USD (42,80 EUR) par heure travaillée. Le Luxembourg arrive en deuxième position avec 46,15 dollars (42,05 euros) par heure. Le Danemark ferme le trio de tête. Les Danois sont ceux qui travaillent le moins d’heures par semaine au sein du top 10, mais ils gagnent beaucoup d’argent. Ils gagnent 43,41 dollars par heure (39,54 euros).

Source : Lensa

Outre le Luxembourg, nos pays voisins, les Pays-Bas (42,05 dollars par heure) et l’Allemagne (40,36 dollars par heure), figurent également dans le top 10, au contraire de la France.

La charge fiscale gâche la fête

La Belgique ferme la liste à la dixième place avec un salaire horaire moyen de 36,68 dollars (33,41 euros). À première vue, cela semble placer le Belge dans une position très confortable par rapport au reste du monde. Mais le résultat peut être nuancé.

D’une part, il s’agit de salaires horaires bruts. Ce n’est plus un grand secret que la charge fiscale sur les salaires belges est parmi les plus élevées au monde. Selon l’OCDE, le Belge se retrouve avec un peu moins de la moitié de son salaire brut après impôts et cotisations sociales. Le contraste est saisissant avec le salaire d’un Américain moyen, qui ne doit remettre que 30 % de son salaire au gouvernement après déduction.

Bien entendu, les citoyens bénéficieraient de meilleurs services publics en échange de cette charge fiscale plus élevée, conformément à la théorie de l’État-providence social. Le Belge moyen dispose déjà d’un filet de sécurité sociale plus solide que l’Américain moyen. Mais avec la charge fiscale la plus élevée au monde, les salariés belges ne bénéficient souvent pas des services qu’ils méritent. C’est en tout cas la conclusion des organisations patronales du pays dans l’indice « rapport qualité-prix ».

Chiffres de l’OCDE

Pour parvenir à ses conclusions, Lensa s’est appuyée sur les chiffres de l’OCDE relatifs à la durée moyenne du travail et aux salaires annuels moyens par pays. Selon ces chiffres, les Belges auraient travaillé en moyenne 1 481 heures en 2020. Pour le salaire annuel brut moyen, le bureau s’est également basé sur les chiffres de l’OCDE. Ceux-ci montrent que le Belge – compte tenu de la parité de pouvoir d’achat – gagne 54 337 dollars (49 589 euros) par an.

Or, selon Statbel, le salaire mensuel brut moyen en Belgique est de 3 758 euros, soit 45 096 euros par an.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20