Starshield, la botte secrète d’Elon Musk pour (enfin) gagner de l’argent avec Starlink

Début décembre, SpaceX a présenté un nouveau système : Starshield. De quoi enfin faire rentrer un peu d’argent dans les caisses.

Pourquoi est-ce important ?

De l'aveu d'Elon Musk lui-même, Starlink perd de l'argent. Avec Starshield, qui repose sur la même technologie, le multimilliardaire pourrait avoir trouvé un moyen de redresser la barre.

Dans l’actu : Starshield, nouvelle vache à lait de SpaceX ?

  • Interrogés par Business Insider, plusieurs analystes estiment que Starshield a essentiellement été conçu pour permettre à SpaceX de gagner de l’argent grâce à Starlink.
  • Car jusqu’à présent, Starlink fait perdre de l’argent à SpaceX… et donc à Elon Musk.

Le détail : contrat avec le gouvernement américain.

  • Si SpaceX n’a pas encore divulgué beaucoup d’informations sur Starshield, on sait que le système repose sur la technologie de Starlink. Et qu’il est uniquement destiné à un usage gouvernemental.
    • Starshield vise à fournir un « réseau satellitaire sécurisé aux entités gouvernementales » américaines soutenant les « efforts de sécurité nationale ».
    • Concrètement, les satellites de SpaceX auront trois applications pour Washington :
      • Mieux observer le globe et l’activité dans chaque pays.
      • Sécuriser les communications.
      • Accueillir des « charges utiles » (pour le renseignement ou le contre-espionnage, par exemple).
  • Selon les analystes, Starshield va permettre à Starlink de bénéficier de « sources de revenus alternatives ».
  • L’argent que gagnera SpaceX via Starshield reste assez difficile à évaluer.
    • Brad Grady, directeur de recherche au sein de la société de conseil Northern Sky Research, note toutefois que la fourniture de connectivité par satellite aux gouvernements et à l’armée constitue « une opportunité croissante » qui devrait représenter plus de 90 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie.

En l’état, Starlink n’est pas viable

Le contexte : SpaceX en aura bien besoin.

  • En octobre dernier, Elon Musk a reconnu que Starlink « perdait toujours de l’argent ».
    • Des propos tenus dans le cadre du dossier entourant l’envoi de terminaux Starlink en Ukraine. Il avait précisé que SpaceX brûlait environ 20 millions de dollars par mois en fournissant son service au pays en guerre.
    • Dans le même temps, le patron de SpaceX s’était plaint de l’absence de soutien de la part de Washington. Il avait même menacé de couper Starlink en Ukraine, avant de se raviser.
  • Avec un peu plus d’un million d’utilisateurs à travers le monde, Starlink est loin d’être viable. Il lui en faudrait cinq à dix fois plus, selon Bill Ray, analyste vice-président de la société de conseil en gestion Gartner.
  • Comme Starlink risque de ne pas atteindre ces chiffres de sitôt, elle doit bien compter sur des contrats gouvernementaux et militaires pour tenir le coup. D’où le déploiement de Starshield.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20