SpaceX va construire un satellite anti-missile pour le Pentagone

SpaceX lanceert een Falcon 9 om een GPS III satelliet van de Space Force in orbit te brengen.
Isopix

L’entreprise spatiale d’Elon Musk a décroché un contrat de 149 millions de dollars avec le Pentagone pour la construction de satellites de détection de missiles. Il s’agit pour SpaceX de son premier contrat de construction de satellites avec le gouvernement américain.

On connaissait ses fusées réutilisables, ses vaisseaux spatiaux ou encore ses satellites de la constellation Starlink, mais SpaceX s’apprête désormais à ajouter une nouvelle corde à son arc. En attendant de partir à la conquête d’autres planètes, la firme fondée par Elon Musk vient en effet de signer un contrat avec l’armée américaine via la Space Development Agency (SDA).

Pour 149 millions de dollars, SpaceX va construire dans son usine d’assemblage de Redmond quatre satellites de détection de missiles. Les engins seront équipés d’un capteur infrarouge grand angle fourni par un sous-traitant, a précisé un responsable de la SDA à l’agence Reuters.

ICBM

Par ailleurs, la construction de quatre autres satellites a été confiée à l’entreprise L3 Harris Technologies Inc. Les engins devront être prêts pour un lancement vers la fin 2022.

Les huit satellites de détection font partie d’un projet plus large de traçage de missiles, notamment les missiles balistiques intercontinentaux (ICBM), mené par la Space Development Agency.

Les ICBM sont généralement conçus pour transporter une ou plusieurs ogives nucléaires sur des distances supérieures à 5.000 km. Leur vitesse (jusqu’à 25.000 km/h) et leur trajectoire rendent leur détection et interception particulièrement complexe.

Lire aussi: